Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Projets que nous finançons > Archives des projets que nous finançons > Projets 2010 > Travailler dans des quartiers « difficiles »

D’une rive à l’autre…

Travailler dans des quartiers « difficiles »

Une action de coopération dans la formation des travailleurs sociaux.

mercredi 6 octobre 2010

Version imprimable de cet article Version imprimable

L’institut européen conflits culture coopération ( IECCC)développe des actions de formation, rencontres, conseils, publications, dans le but d’une approche constructive des conflits multiformes. La 4acg participe au financement d’un stage en Algérie pour des travailleurs sociaux de nos deux pays intervenant dans des quartiers difficiles.

Être travailleur social dans un quartier en difficulté, s’engager dans des actions de prévention de la violence, la résolution non violente des conflits, développer l’apprentissage de la citoyenneté… une tâche combien difficile.

Une formation a été organisée par l’IECCC : un premier stage en France en novembre 2009, puis un stage à Alger du 1er au 6 mars 2010, auquel ont participé 8 algériens et 3 françaises.

La région d’Alger témoigne de quantité de projets participatifs portés par des associations.

Plusieurs associations algériennes travaillant dans les domaines de l’insertion des jeunes ou des femmes, de la prévention auprès des populations exclues, de l’intégration des différents groupes dans la société, étaient représentées lors de cette formation.

Cette rencontre a permis de faire le bilan des actions mises en place par les différents partenaires depuis le stage de novembre 2009 en France.

Les thématiques de cette formation étaient : les conflits entre bénévoles et permanents d’une association, négociation avec des personnalités officielles, confrontation avec un chef de service, mobilisation du nombre.

Des visites de terrain ont été organisées au cours de la semaine :

L’association SOS Bab El Oued : Réintroduire, dans ce quartier coupé des autres et où la pression de l’islamisme se fait de plus en plus sentir, l’accès des jeunes à la culture par la musique et par des programmes de courts métrages avec des associations d’Aubervilliers.

- L’association SOS Village d’enfants : accueille des enfants abandonnés nés sous X, ou de femmes veuves ou divorcées, et gère leur éducation.

- Dar Rahma, samu social pour enfants.

Et aussi, des débats interculturels ont été mis en place sur divers sujets :

- Comment communiquer sur un projet et sensibiliser son public sur les enjeux d’un projet dans un temps très limité ?

- Quels sont les aspects essentiels à développer pour mettre en œuvre une coopération entre les deux rives de la Méditerranée ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.