Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Projets que nous finançons > Archives des projets que nous finançons > Projets 2010 > Enfants de la Bande de Gaza

« Enfants de tous pays… », un air bien connu…

Enfants de la Bande de Gaza

Des nouvelles de l’Association Medina, « Soutien à l’enfance dans la Bande de Gaza »

vendredi 15 octobre 2010

Version imprimable de cet article Version imprimable

L’association Medina à laquelle la 4ACG a alloué pour 2010 la somme de 3 000 €, soutient les activités d’un centre pour enfants de l’association locale « Culture et Pensée Libre » (CFTA). Voici quelques extraits du rapport intermédiaire que nous transmet Frank Carrey, responsable du projet et notre correspondant.

Le rapport souligne les difficultés particulières d’accès à la Bande de Gaza : l’entrée par l’Egypte relève de l’arbitraire, en l’absence de procédure standardisée ; l’entrée par l’Israël est quant à elle soumise à une procédure de demande d’autorisation qui, pour autant, n’est pas une garantie de succès.

Objectifs communs de Médina et du CFTA :

-Appui éducatif et psychologique aux enfants dans la résolution non violente du traumatisme psychique infantile lié à la guerre,

- Protection et étaiement du lien social dans la Bande de Gaza, à partir de la jeunesse, par des activités communes nécessitant l’investissement créatif et l’expression de tous,

-Protection des enfants contre l’isolement et le repli,

-Valorisation générale de l’activité du Centre par le recrutement d’un psychologue.

Au 30 juin 2010, 140 enfants âgés de six à douze ans fréquentent le Centre. L’effectif est composé de 53 garçons et 87 filles. 115 enfants sont des citadins, et 25 demeurent dans des camps de réfugiés.

Une évaluation préalable de l’état de santé mentale des enfants et de leurs besoins a été menée par le CFTA en août 2009. Pour l’évaluation de fin de projet, deux possibilités sont envisagées :

-une enquête identique portant sur un échantillon comparable, défini au sein des enfants du Centre, ceux-ci ayant bénéficié d’un projet adapté,

- la mise en œuvre par la psychologue de questionnaires d’auto-évaluation permettant de caractériser les progrès accomplis par les enfants en mettant en évidence leur propre ressenti. L’auto-évaluation est également applicable aux parents.

Pour conclure, notons que l’obtention de résultats positifs sur l’activité, le comportement et la socialisation des enfants requièrent du travail et du temps. Ceci est toutefois pleinement envisageable au vu, d’une part, du fonctionnement du Centre et de la qualité du travail accompli par CFTA, d’autre part, de la durée de fréquentation du Centre par les enfants, généralement deux à trois ans.

L’évaluation finale du projet s’emploiera à démontrer que de premiers résultats, significatifs et exploitables, peuvent être obtenus en un an. Ceci confirmera la validité de ce choix de prolonger et d’amplifier notre action en collaboration avec CFTA. Nous pourrons ainsi toucher plus d’enfants, et aller au devant des enfants les plus défavorisés.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.