Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Projets que nous finançons > Archives des projets que nous finançons > Projets 2010 > Formation de jeunes algériens à la restauration du patrimoine

Un échange franco-algérien

Formation de jeunes algériens à la restauration du patrimoine

objectif : organiser des chantiers de réhabilitation dans un quartier historique d’Oran

lundi 15 novembre 2010

Version imprimable de cet article Version imprimable

La 4acg a accepté, en 2010, d’allouer à l’Union Rempart la somme de 2 500 euros pour soutenir son action d’échanges franco-algériens de jeunes. Il s’agissait, d’accueillir en France quelques jeunes algériens pour une formation technique à la restauration du patrimoine. Cette formation doit déboucher sur la réhabilitation du quartier historique et de l’ancien hôpital colonial (1848) de Sidi El Houari à Oran. Voici, résumé, le compte-rendu que l’union Rempart nous fait de cette action.

Durant treize jours, trois jeunes étudiants algériens en architecture ont suivi une formation sur des chantiers de bénévoles pour la restauration du patrimoine en France, un quatrième est resté un mois pour se former à la pédagogie et à l’organisation de chantier.

Ce stage s’est déroulé en région Poitou-Charente sur deux sites, le village de Tusson et la Ferme de Chavagnac. Sous la responsabilité d’animateurs techniques, ils ont participé à des travaux de maçonnerie traditionnelle, de taille de pierre et à divers travaux d’aménagement paysager.

Du côté algérien cette action a été conduite en partenariat avec l’association « Bel Horizon de Santa Cruz » qui se définit comme une « association d’action et de plaidoyer pour la sauvegarde et la réhabilitation du patrimoine historique oranais ». Son objectif spécifique est de « réhabiliter et de mettre en valeur le site du fort de Santa Cruz ».

- Donner l’opportunité à des Algériens et à des Français de travailler ensemble sur un projet culturel réel et concret,

- Découvrir le patrimoine français de manière participative,

- Découvrir les techniques utilisées en matière de restauration du patrimoine,

- Découvrir, au contact de leurs compagnons français, une autre culture,

- Comparer les différents modes d’organisation d’un chantier,

tels étaient les objectifs de ce stage associatif qui, aux dires des animateurs comme des bénéficiaires, ont été pleinement atteints.

A l’avenir, les participants auront un rôle important à jouer, en Algérie, pour valoriser ce type d’opération auprès des membres de Bel Horizon et de leur école d’architecture.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.