Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Projets que nous finançons > Palmiers-dattiers de la Vallée du Jourdain : histoire d’une réussite

Palmiers-dattiers de la Vallée du Jourdain : histoire d’une réussite

vendredi 1er juillet 2016, par Geneviève Coudrais

Version imprimable de cet article Version imprimable

Quand, en 2010, nous avons eu connaissance du projet de plantation de dattiers dans la Vallée du Jourdain, nous avons immédiatement décidé, en assemblée générale, de le soutenir financièrement. Les années qui ont suivi, les paysans palestiniens ont continué à développer leur activité avec efficacité et ténacité. Geneviève Coudrais, correspondante 4acg du projet, nous rappelle ici l’histoire de cette réussite.

Lors de la Conférence internationale de soutien à la résistance populaire non-violente qui se tenait chaque année à Bil’in, des membres de l’AFPS, dont j’étais,en mission en Palestine, se sont trouvés brutalement confrontés aux conditions de vie effroyables (pire encore qu’ailleurs…) faites aux Palestiniens dans la Vallée du Jourdain. Nous avons aussitôt décidé d’engager un projet de développement relatif à la production et à la commercialisation de dattes, destiné à soutenir la résistance des paysans Palestiniens. Ceux ci résistent, en effet, à l’occupation simplement en s’accrochant à leur terre, en construisant, lorsque leurs maisons sont détruites, des abris, également exposés à la destruction, en tentant par tous moyens de maintenir des écoles pour leurs enfants, en maintenant quelques activités agricoles malgré une absence quasi-totale d’eau dont ils sont privés par la destruction de leurs puits et même de leurs citernes. Je rappelle juste que les Palestiniens sont confinés sur 5,62 % de la superficie de la Vallée du Jourdain (135 km2) tandis que 94,37 % du territoire est placé sous contrôle israélien (2265 km2) et que la population palestinienne y est passée de 250 000 en 1967 à 50 000 aujourd’hui.

Planter des palmiers et développer le commerce des dattes permettait, en effet, un « enracinement » dans tous les sens du terme.
A cette fin j’avais été mandatée par les anciens réfractaires à la guerre d’Algérie pour solliciter le soutien financier de la 4acg, qu’eux-mêmes ne pouvaient accorder que par dons individuels. En 2010, la 4acg a décidé (avec enthousiasme, je me souviens !) de soutenir ce projet et a voté une importante subvention, effort poursuivi les années suivantes. Jusqu’en 2013, ces subventions, ajoutées aux dons individuels, ont largement permis le développement et l’extension du projet, englobant la plantation de palmiers et l’installation de chambres froides pour valoriser les récoltes.

Une phase pilote a d’abord été mise en place en 2010, impliquant 15 fermiers, avec plantation de 225 palmiers et installation d’une chambre froide. Sa réussite a débouché sur un programme 2012-2014 plus ambitieux : plantation de 1365 dattiers et installation de six chambres froides sur une période de 3 ans qui s’est achevée en 2015. Le succès de ce programme a amené la participation d’institutions, dont l’AFD (agence française pour le développement) qui l’ont amplifié. Et c’est à raison de cette participation que nous avons cessé de solliciter la 4acg.

Ces réalisations ont eu un effet d’entraînement sur les fermiers qui, en stockant leurs dattes dans les chambres froides, se sont posé la question de leur traitement et de leur conditionnement, qui demandent un investissement modeste et une stratégie de commercialisation.
Un programme 2016/2018 est maintenant en cours d’élaboration. Il comprendra, outre de nouvelles plantations de palmiers, l’installation de chambres froides et de lignes de production pour le traitement et le conditionnement des dattes. Le lieu géographique reste la Vallée du Jourdain, en zone C.

En remerciement, un film, décrivant les différentes phases du projet, a été réalisé à l’intention de la 4acg. A suivre…

Quelques uns des articles que nous avons publiés sur cette réalisation, permettant de comprendre les difficultés rencontrées avant cette réussite :

Des exploitations de dattiers dans la vallée du Jourdain (avril 2010)
Petit dattier deviendra grand (octobre 2010)
En Palestine, les dattes fructifient (novembre 2011)
Pour les Palestiniens, exister c’est résister (décembre 2011)
Palmiers dattiers de la vallée du Jourdain (novembre 2013)
Le projet AFPS « dattes » s’étend (février 2013)
En trois ans un développement spectaculaire ( septembre 2014)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.