Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Projets que nous finançons > Archives des projets que nous finançons > Projets 2012 > Le projet AFPS « dattes » s’étend

Dans la Vallée du Jourdain

Le projet AFPS « dattes » s’étend

jeudi 28 février 2013, par 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

Avec l’aimable autorisation de la revue « Palestine-Solidarité » de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) nous vous transmettons un article, suite à la visite organisée par l’association aux plantations de El’Maleh et sur le site de Al Jiftlik, où a été installée une chambre froide.

La 4acg participe à hauteur de 7000euros pour l’année 2012.

Une plantation à El Maleh : Les palmiers ont 1an.

Dans le cadre de la conférence de Bil’in, de 2009, un groupe de l’AFPS Paris Centre avait effectué une visite dans la Vallée du Jourdain. Devant l’état de catastrophe humanitaire, d’anéantissement et d’étouffement mis en place par l’armée israélienne et les colons, le groupe avait décidé de tenter « quelque chose » pour aider les paysans à se maintenir sur leurs terres.

Notre choix s’est porté sur la culture du palmier-dattier qui présente plusieurs avantages que l’on peut résumer en trois points :

– Elle se contente d’une eau saumâtre et contribue à la désalinisation des sols.

– La période d’activité se déroule entre août et octobre et représente un bon complément au maraichage pratiqué en dehors de cette période.

– Elle apporte un revenu conséquent aux exploitants (20 kg par arbre à 4 ans, 70 à 100 kg à7/8 ans) ; le marché local est très demandeur (10 à 20 NIS le kg ; 1 NIS=0.2€).

Deux actions ont été choisies

Suite à la constitution d’un groupe de travail issu de plusieurs groupes locaux de l’AFPS, deux actions ont été choisies, après des échanges avec nos interlocuteurs locaux, le PFU (syndicat des fermiers palestiniens impliqué dans le projet huile d’olive), et JVS (Jordan Valley Solidarity) épaulée par MA’AN (ONG palestinienne de développement) :

- Planter des dattiers en zone C sur de petites surfaces individuelles, exploitées par des paysans pauvres, soit propriétaires, soit métayers (15 arbres par paysan).

La chambre froide de Al Jiftlik

- Installer une chambre froide pour la conservation des dattes. On allonge alors la période de commercialisation et augmente le revenu des paysans (hors saison, le prix peut doubler)

En s’appuyant sur le PFU et le MA’AN, ce projet a été mis à exécution sur fonds propres des GL ( groupes locaux) participants ainsi qu’avec l’aide d’associations amies (CNCM Nanterre, 4ACG, Réfractaires à la Guerre d’Algérie…) et des collectes « parrainer un dattier » lors de manifestations publiques.

Cette phase 1 du projet comprenait deux volets :

Premier volet : Les plantations

225 arbres (femelles) ont été plantés sur 15 dunums (15 parcelles de 1000 m2 chaque) en avril 2010, suivi d’un remplacement en avril 2012 d’une cinquantaine de palmiers n’ayant pas pris.

Le PFU, aidé du Conseil local des villages de la Vallée, a pris en charge la sélection des fermiers bénéficiaires du projet (quinze), leur formation de base et l’approvisionnement en arbres (obtenus selon la technique du bouturage en prélevant des rejets de palmiers adultes). Le coût de l’opération a été de 33 000 € (auxquels s’ajoutait une contribution des fermiers de l’ordre de 20%) pour les arbres, les clôtures et des citernes mobiles

Le conditionnement des dattes

Deuxième volet : La chambre froide

Elle a été installée à Al Jiftlik. D’une capacité d’environ 20 tonnes, elle permet de conserver les dattes plusieurs mois après récolte, donc de vendre à meilleur prix et de s’affranchir des achats de « récoltes anticipées » à bas prix. Le partenaire palestinien MA’AN s’est chargé des appels d’offres, de superviser la construction et d’acheter les caissettes de stockage, et également de définir les modalités d’exploitation avec les paysans partenaires. Le budget d’investissement fut de 18 000 € environ.

Au-delà de cette première phase, une deuxième phase a été réalisée en 2012 avec de nouveau 225 palmiers à Al Maleh et à ce jour le projet d’une 2e chambre froide. Cette 2e phase d’un coût de 45 000 € a été financée avec les mêmes sources que la 1re, auxquelles se sont ajoutées deux subventions du Conseil régional IDF et du Conseil Général du Val de Marne.

Mise sur palettes

L’Avenir :

Même si quelques branches fleuries étaient visibles lors de notre dernière visite, il faudra attendre encore un an ou deux pour que toutes les parcelles commencent à produire avant de poursuivre plantations et installations de chambres froides. Nous pensons maintenant à l’extension de notre action : implication de partenaires financiers « officiels » comme l’Agence Française de Développement (AFD). Nous avons déposé un dossier de financement pour un programme sur trois ans (1000 arbres supplémentaires et 5 chambres froides), l’instruction est en cours.

stockage

Une nouvelle mission aura lieu au mois de mars prochain dont il vous sera rendu compte.

La Vallée du Jourdain :

C’est le grenier de la Palestine, une région agricole très fertile située sur l’aquifère de l’est de la Cisjordanie, elle est peuplée de paysans qui furent historiquement aisés.

- D’une superficie de 2400 km2, soit 28% de la surface de la Cisjordanie.

- Sous contrôle d’Israël (classée pour 94% de sa superficie en “zone C“ des accords d’Oslo), entre colonies et zones militaires, et 5.6% aux Palestiniens, concentrés à Jéricho (“zone A“) et dans certains villages classés en “zone B“.

- 56 000 habitants palestiniens aujourd’hui contre 250 000 en 1967.

- 36 colonies israéliennes pour env. 8000 colons.

- Complètement isolée du reste de la Cisjordanie : interdite aux Palestiniens non domiciliés dans la vallée et isolée par des barrages militaires affectant la vie, l’économie et le commerce des produits maraîchers.

- Ressources hydrauliques complètement contrôlées par Israël qui en redistribue 98% aux colonies agricoles et vend (cher) une faible partie aux palestiniens.

- Pressions très fortes pour pousser les Palestiniens au départ (démolitions, entraves diverses). Interdiction aux Palestiniens extérieurs de s’y installer.

Groupes locaux impliqués dans le projet : Paris Centre, Champigny, Nanterre, Dijon, Montauban, Villeneuve St Georges et d’autres à venir.

Remerciements à tous nos sponsors : Associations 4ACG, Réfractaires non-violents à la guerre d’Algérie, Comité Nanterrien de Coopérations Mondiales, le Conseil Régional d’Ile de France et le Conseil Général du Val de Marne, sans oublier de nombreux donateurs privés.

Vous pouvez nous contacter ici

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.