Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Témoignages et documents > Camps d’internement. Camps et villages de regroupements et SAS. Recherche de (...)

Camps d’internement. Camps et villages de regroupements et SAS. Recherche de témoignages pour documentaires

Date de publication mercredi 10 octobre 2012

octobre 2012

Deux réalisateurs de documentaires algérien recherchent des témoignages d’appelés ayant été affectés dans des camps d’internement, de regroupement ou des SAS.

Première recherche :

Liste non limitative des camps d’internement

A côté du nom du camp il y a la ville dont il dépend administrativement ou d’autres noms de ville proches pour que vous puissiez vous repérer.

Camps de Bossuet (Sidi Bel Abbes), de Saint Leu (Arzew – Oran), de Paul Cazeles (Djelfa), de Bord Nem (Tarf - Annaba), des Carrières (sidi Ali – Cassaigne – Mostaganem), de Kasr ettir - (Setif), La ferme Lucas ( Batna), camp Morand – (Médéa), ferme Ameziane – Constantine, camp Chabert ( Ain Témouchent), Ain el Sfa – Tissemsilt – Tiaret, Point Zero (Relizane- Mostaganem).

Il y en a qui ont complètement disparus, mais d’autres sont devenus des musées ou ont reçu d’autres affectations.

Camps de regroupement

Personnes qui ont connu le camp de Guelifa dans la région de Setif , celui de Bordj Okhris du côte de Bordj Bou Arreridj, et autres camps de regroupement. (Personnes se souvenant avoir été affecté dans un de ces lieux, fonctionnement, détails de la vie quotidienne, souvenir des personnes qui y étaient internées ou regroupées.

Deuxième recherche

Anciens militaires ou civils ayant connu les camps de regroupements dans les AURES et les SAS (à zoui tazouguert, mtoussa, khenchela, tamayourt, babar, chechar, siar, djellal, mchouneche, tkout, tifelfel,el ouldja bouhmama,kais) Les questions tournent autourdes conditions de la vie dans les camps de regroupement ,le contexte dans lequel ils ont étét créés pourquoi et comment ? le quotidien des vieillards des femmes et des enfants, des documents , des photos, etc ….. ou sur les services de la propagande durant la guerre de libération, leurs prérogatives, moyens et méthodes , influences sur la population etc…

Un historien algérien fait des recherches sur les camps de regroupement

Je fais actuellement un travail de recherche sur les camps de regroupement de la région de Cherchell (1958-1962.)

J’ai recueilli des témoignages de gens qui ont vécu dans les camps de Messelmoun, Fontaine-du-Génie, Rhardous, Tamloul et Novi.

Est-ce que je peux avoir le témoignage d’anciens appelés qui ont connu ces camps et ceux de Bouzérou, Marceau, Zurich, Ferdjane, Ibassène, Cherchell, Sidi Semiane, Oued Sebt et d’autres de la région où se trouvait le 22 ème R.I ?

Demande complémentaire du 2 mars

Je poursuis le travail de recherche sur les camps de regroupement de la région de Cherchell. J’approfondis l’étude du camp de Tamloul (dans le sud-est de Cherchell, tout au bas de l’oued Rhardous, où il y a eu près de 3000 paysans regroupés). J’ai consulté le lien "tamloul, grapheus tis.
Peut-on trouver un témoin parmi les anciens soldats du 22e R.I ?
Ceux qui ont connu, également, les villages de Sidi Hamla et d’Aïn Teboucha ?

J’ai rencontré, en étudiant le texte« Tamloul, grapheus tis » (sur google), le nom du docteur Lehoux qui était médecin du camp de Tamloul. Je ne sais pas comment le joindre pour solliciter un témoignage (ou bien joindre d’autres médecins qui ont connu les camps de regroupement).

Merci de m’aider dans ce travail de recherche que je mène sous l’orientation méthodologique de l’Institut National des Etudes Démographiques de Paris.

Adresse du site pour les propositions

contact@4acg.org

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.