Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Une nouvelle stèle pro-OAS prochainement dans le Var ?

Une nouvelle stèle pro-OAS prochainement dans le Var ?

dimanche 18 mai 2014, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Selon le quotidien d’information le Temps d’Algérie, une stèle glorifiant l’OAS et rappelant « l’œuvre » de la France en Algérie, serait inaugurée le 5 juillet prochain dans le Var. Le lieu exact n’est pas précisé.

Selon ses initiateurs, qui ont lancé une souscription pour son édification, ce monument aurait pour vocation de magnifier « l’œuvre civilisatrice de la France en Algérie », de « rappeler l’exode des Français rapatriés », et de « réhabiliter » le passé colonial.

Dans une lettre adressée au député UMP du Var, Jean-François Gavoury, Président de l’ANPROMEVO (association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS), souligne la nouvelle stratégie des « faiseurs de stèles », destinée à éviter des contentieux du type de celui ayant abouti à la condamnation de la ville de Marignane et au démantèlement en 2008 de la stèle édifiée trois ans plus tôt, en juillet 2005. Pour Jean-François Gavoury, « il s’agirait, dans un premier temps, d’apposer une inscription relativement neutre ou équivoque, et dans un second temps, d’ajouter, très discrètement une plaque plus explicite, dédiée aux condamnés à mort de l’OAS ».
Jean-François Gavoury demande par conséquent au député du Var « d ’assortir son autorisation d’une interdiction d’apposer sur la stèle, y compris de façon provisoire, tout élément portant atteinte, directement ou indirectement, à la dignité ou à l’honneur des victimes de l’OAS, et de l’interdiction d’y célébrer la gloire des personnes s’étant rendues coupables ou complices d’assassinats et attentats commis au nom ou pour le compte de l’OAS ».

De son côté, le Président de Sortir du colonialisme, Henri Pouillot, dénonce une forme de « révisionnisme historique » tendant à souligner les aspects positifs du colonialisme. Le plus grave, dans cette affaire, étant « la volonté de réhabilitation de l’OAS », et de transformer en victimes ceux qui ont usé du terrorisme, et tué aveuglément pour parvenir à leurs fins.

Si l’édification de cette stèle est confirmée, il est évident que la 4ACG ne pourra que se joindre aux protestations et éventuelles manifestations qui en découleraient.

A suivre…

Michel Berthelemy

Selon nos dernières informations, la stèle serait érigée à Saint-Raphaël, dont le député-maire est Georges Ginesta.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.