Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Un colloque « Guerre d’Algérie : l’Histoire, les Mémoires », le 20 décembre à (...)

Un colloque « Guerre d’Algérie : l’Histoire, les Mémoires », le 20 décembre à Paris

jeudi 7 décembre 2017, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

À l’occasion de sa création, l’Espace National Histoire Mémoires de la Guerre d’Algérie (ENHMGA), organise un colloque ayant pour thème “Guerre d’Algérie : des histoires, des mémoires” le 20 décembre 2017 de 9h à 18h à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris.
Contrairement à ce que nous avions indiqué dans un premier temps, l’ENHMGA est un nouvel organisme, différent de l’Espace Parisien Histoire Mémoires de la Guerre d’Algérie (EPHMGA) dont le fonctionnement reste donc inchangé.

Après la visite du Président Macron, début décembre, et son « ni déni, ni repentance », repris dans la foulée par quelques personnalités politiques dont Brice Hortefeux, gageons qu’il y aura pour cette journée « du grain à moudre ».

Le programme est dense. Après un « accueil petit déjeuner » dès 8h30 et un mot du président Serge Drouot, notre ami Tramor Quemeneur traitera de la post-mémoire de la guerre d’Algérie dans la France contemporaine, sujet sensible s’il en est.
Claude Basuyau, enseignant Histoire-Géo, nous fera ensuite passer de « l’Algérie de papa » à la guerre d’Algérie, à travers les enjeux d’un « enseignement sous surveillance », celui des 20e et 21e siècles.
Les mémoires blessées de la guerre d’Algérie, l’un de ses thèmes privilégiés, permettra à Benjamin Stora de brosser un tableau très large et cependant précis, comme à son habitude, de ce que ces mémoires donnent à voir de la société française d’aujourd’hui. Parmi ces mémoires, celle(s), encore vivante(s), de l’OAS et de ses héritiers, qu’abordera Jean-Philippe Ould Aoudia dans son intitulé « L’OAS contre les institutions de la République ».

L’après-midi sera consacrée essentiellement aux appelés. Raphaëlle Branche, qui a été la première à notre connaissance à publier un livre sur ce thème, se penchera sur l’histoire oubliée, et douloureuse, des prisonniers français du FLN.
Les interventions suivantes seront axées sur les retombées morales et matérielles de la guerre sur les appelés et leurs familles. Serge Barcellini, Président général du Souvenir Français, rappellera les 55 ans de batailles nécessaires pour faire reconnaître la mémoire combattante de la guerre d’Algérie.
Enfin, deux membres de la commission Histoire-Mémoire de la FNACA concluront la journée : Jean Raymond tentera de dire ce que signifie avoir 20 ans et mourir à la guerre, et Jean-Pierre Marchand orientera notre regard sur une génération sacrifiée : la nôtre.

La journée se terminera par la représentation de « Colonies », une pièce de théâtre proposée par la Cie Les Butineurs, de Marie Maucorps.

“Guerre d’Algérie : l’Histoire, les Mémoires” : mercredi 20 décembre, de 9h à 18h, auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris, 5 rue Lobau, 75004 Paris.
Entrée libre sur réservation avant le 10 décembre à l’adresse suivante : contact enhmga.com.
La carte d’identité sera exigée à l’entrée.
Toutes infos : http://enhmga.com/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.