Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Théâtre. « Et le cœur fume encore »… Un spectacle puissant sur la guerre (...)

Théâtre. « Et le cœur fume encore »… Un spectacle puissant sur la guerre d’Algérie

samedi 16 novembre 2019, par 4acg , Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Les représentations auront lieu du 7 au 20 décembre 2019 au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis (93). Du lundi au samedi à 20h (relâche mardi), le dimanche à 15h30.

Conceptrices et auteures de ce spectacle exceptionnel sur la guerre d’Algérie, Margaux Eskenazi et Alice Carré se sont appuyées sur les témoignages de nombreux acteurs et témoins, anciens appelés notamment, qu’elles ont rencontrées longuement avant tout travail scénique. À ces témoignages vécus, viennent s’adjoindre des extraits d’œuvres d’Albert Camus, Kateb Yacine, Kamel Daoud, Mouloud Feraoun, Assia Djebar, Edouard Glissant ou Jérôme Lindon…

Il ne s’agit pas pour les auteures d’asséner une vérité définitive, mais au contraire de questionner, de confronter des attitudes contradictoires, de révéler la complexité des faits et des mémoires sans laisser place au manichéisme. Les deux jeunes femmes se sont inspirées pour cela non seulement des témoignages mais de sept parcours de vie se déroulant sur plusieurs générations :
- Une femme pied-noir de retour en France en 1962.
- Un harki dont la famille a combattu comme tirailleur français durant les deux guerres mondiales et qui sera rapatrié en France en 1962 puis vivra jusqu’en 1975 dans les camps de harkis.
- Un travailleur algérien immigré en France qui s’éveillera aux idées nationalistes dans les bidonvilles de Nanterre puis deviendra membre actif du FLN et retournera vivre en Algérie après l’indépendance.
- Un kabyle vivant la guerre d’Algérie en Kabylie, anti-colonialiste mais n’ayant pas pour autant rejoint le FLN, émigrant en France avant la fin de la guerre pour y trouver du travail.
Un officier de l’armée de métier française ayant considéré la fin des combats en Algérie comme une trahison.
- Un appelé, très jeune soldat du contingent, insoumis, ayant refusé de se battre et de justifier les pratiques de torture.
- Une militante parisienne anti-colonialiste, vivant la guerre à Paris et participant au réseau Jeanson des porteurs de valises.

« Et le cœur fume encore »…, un spectacle saisissant, dans lequel chacun des comédiens sur scène a apporté sa part en retrouvant un lien personnel avec l’Algérie, d’où un engagement très fort qui fait naître une émotion palpable chez les spectateurs.

Les représentations auront lieu du 7 au 20 décembre 2019 au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis (93). Du lundi au samedi à 20h (relâche mardi), le dimanche à 15h30. Renseignements et réservations : TGP de Saint-Denis, 01 48 13 70 00, reservation theatregerardphilipe.com

https://www.theatregerardphilipe.com/cdn/et-le-coeur-fume-encore

JPEG

Et le cœur fume encore
A télécharger

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.