Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Salon anticolonial 2018, deux journées de débats, de rencontres et (...)

Salon anticolonial 2018, deux journées de débats, de rencontres et d’amitié

mercredi 14 mars 2018, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

… Et le Prix du colonialiste de l’année sera pour… Manuel Valls ! L’ancien (bien que récent) Premier ministre a été distingué au Salon anticolonial et antiraciste qui s’est tenu le week-end des 10 et 11 mars à La Bellevilloise à Paris. Ses déclarations sur les Roms, les réfugiés et les migrants ont été jugées dignes de cet honneur.

Il n’y avait pas foule le samedi, malgré un programme alléchant et novateur avec la présence de représentants des Indiens d’Amérique, qui se battent contre la construction d’oléoducs sur leurs territoires, menaçant directement leur existence et leur communauté. Autres sujets de luttes : l’extraction de richesses minières et pétrolières en Guyane, au Guatemala, au Pérou en Argentine et au Chili, qui détruit les équilibres naturels et modifie en profondeur le mode de vie des populations locales.. Mêmes inquiétudes pour les populations d’Indonésie et de la Kanaky.

Les différentes formes de racisme ont fait l’objet d’une rencontre animée en présence d’historiens, d’enseignants et de personnalités politiques et syndicales, alors que dans une autre salle on débattait des suites de « l’affaire Weinstein » et plus précisément de la dépossession du corps de la femme racisée dans la société occidentale.

L’UJFP, pour sa part, avait repris au bond, pour en contester évidemment le bien-fondé, la parole d’Emmanuel Macron considérant que « l’antisionisme est la nouvelle forme de l’antisémitisme ».

Davantage de monde le dimanche. Autour de sujets comme les crimes coloniaux impunis ou l’autodétermination des peuples : Kurdistan, Sahara occidental, Catalogne, Kanaky, Palestine…

Beaucoup d’exposants également : les librairies militantes, les Amis du Monde Diplomatiques, France-Palestine solidarité, BDS (Boycott Désobéissance Sanctions), UJFP (Union juive Française pour la Paix), des collectifs Turcs, Arméniens, Sahraouis, Indonésiens, Comoriens,Vietnamiens, Cubains, Catalan et Corse. Sans compter nombre d’organisations et collectifs antiracistes et anticolonialistes de tous horizons, dont notamment la 4ACG et les Réfractaires non-violents.

Si le Salon a fermé ses portes, la semaine anticoloniale n’est pas finie pour autant. Elle se prolonge jusque fin mars avec de nombreuses rencontres et manifestations, dont une « marche des solidarités » le samedi 17 mars, de l’Opéra à Stalingrad.

Programme complet sur : www.anticolonial.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.