Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Rêves d’un ami algérien

Rêves d’un ami algérien

lundi 17 février 2014, par Anne Doussin

Version imprimable de cet article Version imprimable

Mustapha Ouandjli est un ami algérien, que nous avons rencontré à Mostaganem, ingénieur en Chimie et formateur, et secrétaire général de l’association Quartier du Colonel Lotfi.

Dans Le Quotidien d’Oran du 2 février 2014, il vient de publier un article « Donner forme à l’avenir » dans lequel après avoir donné quelques éléments sur la notion d’analyse prospective, il écrit :

« En Algérie, la courte apparition entre 2012 et 2013 d’un secrétariat d’état auprès du premier Ministre chargé de la prospection et statistiques, et qui a commencé à mettre en place des cellules de veille stratégique dans les ministères pour détecter les menaces et opportunités et évitera au Gouvernement de revenir demain sur les décisions prises aujourd’hui. Ce secrétariat d’état a donné espoir que finalement les décideurs politiques ont compris l’importance des analyses prospective pour savoir ainsi quels leviers ils doivent mobiliser pour dessiner les scénarios futurs les plus favorables possibles pour le pays, et comment le pays peut s’insérer pleinement dans la mondialisation. Ce qui suppose pouvoir combler conjointement le déficit démocratique et la dégradation des indicateurs économiques. Malheureusement, on ne sait pas quelles sont les causes de la disparition de ce secrétariat d’état du Gouvernement actuel. »…/…

Chaque nation à travers son existence cultive à chacun de ses citoyens un rêve commun qui constitue l’élément fécondant la réalité de la nation.

Et poursuit par :
Dans ce contexte, quels sont les rêves d’un Algérien du 21e siècle ?

dont voici quelques extraits :

Je rêve qu’un jour, la société algérienne sera plus humaine et permettra à chacun de ne s’élever que par le travail et le mérite.

Je rêve qu’un jour, tout Algérien aura une citoyenneté intégrale sans aucune exclusive, et sera considéré comme citoyen possédant le droit de voter, d’élire et d’être élu, de faire valoir son point de vue, changer ou confirmer les gouvernants, ou encore décider des grandes orientations de la politique nationale. …/…

Je rêve qu’un jour, la fiscalité pétrolière ne représente que 05 % des recettes fiscales de l’état. L’économie algérienne ne sera alors plus dépendante des hydrocarbures…./…

Je rêve lire un jour dans une revue spécialisée « Entreprenariat » un Panorama de l’évolution des PME en Algérie, indiquant que le nombre de ce type d’entreprise dépasse les 03 millions, et que 60% des créateurs de PME sont des diplômés. Il conclut le rapport qu’en Algérie, il y a un grand esprit d’entreprise. Le désir d’entreprendre chez les jeunes est bien présent. Les emplois de la fonction publique ne seront plus attractifs pour les jeunes. …/…

Je rêve qu’un jour, nos laboratoires de recherches universitaires dans le domaine des applications de la nanotechnologie déposeront une centaine de brevets d’invention par an. …/…

Je rêve qu’un jour l’Algérie sera gouvernée par un homme politique portant les mêmes idées que celles de l’ex-premier Ministre de la Malaisie le Dr. Mahathir Mohamed (1981-2003). A savoir, quand ils lui ont demandé le secret de la renaissance de la Malaisie, il a dit : « Le secret, et de faire que tout le peuple pense à l’avenir ».

Dans cet article, que vous pouvez lire intégralement ici, Mustapha nous offre une belle preuve d’amour de son pays, et de confiance en l’avenir de celui-ci.

Merci Mustapha !

Anne

PS : Partager ses idées, écrire sont des choses importantes, surtout si cela s’accompagne d’actions. Voici un article d’un quotidien algérien Reflexion sur les activités de l’association du Colonel Lotfi, dont Mustapha est secrétaire général.

ndlr
Article modifié : Mustapha Ouandjli est secrétaire général de l’association Lotfi et non pas président.

Messages

  • Le rêve algérien était dans le premier appel au peuple algérien en 01 novembre 1954 et qui est :
    1°) La restauration de l’État algérien souverain, démocratique et social dans le cadre des principes islamiques ;
    2°) Le respect de toutes les libertés fondamentales sans distinction de race ni de confession.
    Malheureusement, il a été confisqué par une poignée de personnes qui considérait et considère l’Algérie jusqu’à maintenant comme un butin de guerre.
    Un peuple sans rêve, un peuple sans avenir.

  • Bonjour,
    Je vous remercie de la publication de mon article.
    Je vous informe que je suis le secrétaire général de l’association Lotfi.
    A ce titre, je vous demande de rectifier ma présentation.
    Mes sincères salutations.
    OUANDJLI Mustapha

  • Salam
    Article intéressant, j’espère qu’il va inspirer le maximum de gens.
    Je voix que l’Algérie a besoin d’un certain nombre d’hommes et femmes, compétents qui aiment leur pays. Ces gens là qui devrons prendre la relève. Il faut écarter ce groupe de malfaiteurs qui gouvernent actuellement.
    Il ne faut oublier de faire un système éducatif basé sur nos principes, qui soit à la hauteur du niveau de nos génies, pour leur guider à guider le pays vers la civilisation.
    L’algérien est suffisamment intelligent. Viendra bientôt un jour où tous va changer vers le meilleur.
    Que dieu te protège ma chère patrie.
    Signé Abdekka

  • Bojour
    rêve c’est regarder l’avenir avec beaucoup d’ambition.
    merci Mustapha et merci pour nos amis de 4ACG

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.