Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Retour sur… « Retour en Algérie » au printemps dernier à Paris

Retour sur… « Retour en Algérie » au printemps dernier à Paris

jeudi 22 juin 2017, par 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

Durant dix semaines, chaque samedi, du 21 janvier au 25 mars, de très nombreux spectateurs parisiens ont pris le chemin du cinéma Luminor-Hôtel de Ville pour découvrir – ou redécouvrir - le beau film d’Emmanuel Audrain « Retour en Algérie ». Ce « retour » c’est celui d’anciens appelés qui, cinquante ans après la fin de la guerre, traversent à nouveau la Méditerranée pour aller à la rencontre de leurs anciens « adversaires » dont beaucoup, aujourd’hui, sont devenus des amis.

Chaque projection a donné lieu à un débat animé par des historiens, hommes politiques ou journalistes, invités à donner leur éclairage sur cette guerre d’Algérie qui n’en finit pas de finir. Echanges vifs ou douloureux, empreints souvent d’une émotion palpable, mais riches en diversité, en densité, en profondeur humaine. Certaines personnes sont revenues la semaine suivante, voire davantage, pour creuser un peu plus un moment de leur histoire et le confronter à d’autres témoins ou spectateurs.

Chaque débat a été enregistré par Emmanuel Audrain, et retraduit fidèlement sur papier. De la première projection en présence de Raphaëlle Branche à la dernière animée par Florence Beaugé, en passant, entre autres personnalités, par Claire Mauss-Copeaux, Pierre Joxe, Nils Andersson, Tramor Quemeneur ou Gilles Manceron, nous vous proposons ici, en documents joints, l’essentiel de ce qui a pu être dit par les « animateurs » et les spectateurs, connus ou anonymes.

A lire sur notre site : Retour en Algérie, le film

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.