Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Le salon Eurosatory à Paris : pour un petit supplément d’armes (...)

Le salon Eurosatory à Paris : pour un petit supplément d’armes ?

vendredi 20 mai 2016, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Eurosatory . Le marché de la mort

Le salon de l’armement civil et militaire « Eurosatory » aura lieu du 12 au 17 juin 2016 à Paris-Villepinte. Un collectif d’associations, parmi lesquelles la 4ACG, demande son annulation et l’ouverture d’un débat sur le commerce des armes.

Du 12 au 17 juin, se déroulera à Paris-Villepinte l’édition 2016 du salon international de l’armement « Eurosatory ». Tous les deux ans, fabricants et marchands d’armes y rencontrent les clients des guerres de demain et répondent aux demandes sécuritaires des États. Ce Salon présentera tous les types d’engins « dernier-cri » destinés à tuer massivement et dont les victimes principales seront comme toujours les civils.

Les membres du collectif sont unanimes pour affirmer, dans la situation nationale et internationale actuelle, que ce salon est indécent, provocateur et inhumain.
Alors qu’en novembre dernier, solidaire de Paris, le monde entier a rappelé les valeurs d’ouverture, de paix, de liberté de la capitale française, un tel salon peut-il décemment se tenir sur son territoire ? Un territoire, qui plus est, touché par l’état d’urgence ? Le fait que les promoteurs d’Eurosatory élargissent leur « gamme » aux usages sécuritaires n’a-t-il pas de quoi inquiéter ?

Il est encore temps de rappeler, quelques mois après la COP 21, que l’utilisation des armes, des véhicules terrestres, maritimes ou aériens est - sur un autre plan - une cause importante de la dégradation de l’environnement, occasionnant une détérioration des conditions de vie de tous les habitants de notre planète. L’afflux de déplacés et de réfugiés pour cause de guerre, de répression ou pour raisons climatiques est un des problèmes majeurs actuels.

Ne serait-il pas plus judicieux de consacrer les 1800 milliards d’euros dépensés annuellement pour les besoins militaires, à des secteurs œuvrant pour le bien-être des populations ? Ne serait-il pas plus efficace de convertir les compétences des concepteurs et des fabricants d’armes au service d’une dynamique positive et créatrice d’emplois ?

Avec les autres organisations signataires de cet appel, nous demandons au gouvernement français l’annulation du Salon Eurosatory, et l’ouverture d’un grand débat national sur le commerce des armes.

Vous pouvez signer cet appel, si vous le désirez, en suivant ce lien : « Pas de salon de l’armement à Paris ! ».

Premiers signataires : Conseil Quaker pour les Affaires Européennes – Union Pacifiste de France – Femmes Solidaires – Mouvement de la Paix – Association Réseau Espérance – MAN Ile de France – WILPF France – La Maison de Vigilance – Les Désobéissants – CAPGPO Euro-Palestine – OC-FR – Stop The Arms Fair – Agir pour la paix Belgique – Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire – 4ACG – Coordination de l’Action Non-Violente de l’Arche – BDS France – Commission de Réflexion pour la Paix, Mennonites de France – Collectif Mwasi…

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.