Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Le Maghreb des mille et un livres

Le Maghreb des mille et un livres

vendredi 13 février 2015, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Cette année, le Maghreb des Livres, qui a eu lieu les 14 et 15 février, a été marqué par une actualité brûlante. Il s’est tenu en effet dans un climat particulier, imprégné par « l’après 11 janvier » et les débats qui en découlent, mais aussi par la disparition, la veille de son ouverture, de la grande intellectuelle algérienne Assia Djebar (voir notre article).

Boualem Sansal, Edwy Plenel, Gilles Kepel, et beaucoup d’autres auteurs parmi les 140 présents au Maghreb des Livres, ont consacré leur dernier ouvrage aux problèmes d’intégration que connaissent aujourd’hui la plupart des immigrés et leurs descendants. Question mise davantage encore en évidence depuis les attentats de janvier et leurs répercussions dans la société française.

Pour Sansal, l’islamisme arabe est mal évalué par les pouvoirs occidentaux qui lui opposent des réponses inappropriées, alors que les femmes et les jeunes sont de plus en plus à sa merci. Edwy Plenel, lui, prend le parti des musulmans contre ceux qui les érigent en boucs émissaires de nos inquiétudes et de nos incertitudes. Quant à Gilles Kepel, il observe dans les quartiers les plus pauvres, la prégnance des marqueurs de l’islam et les aspirations démocratiques de la jeune génération.

Mais au-delà de cette thématique, cette 21e édition du Maghreb des Livres, qui a mis en vedette la Tunisie, a présenté un large éventail de la production littéraire maghrébine - littérature, histoire, poésie, essais, linguistique, et j’en passe… - n’oubliant pas au passage le regard des caricaturistes et des peintres dont les œuvres reflètent tout autant que les livres le climat social dans lequel nous vivons.

Pendant deux jours, la manifestation a vécu au rythme des interventions publiques d’écrivains et d’intellectuels. Conférences, tables rondes, cartes blanches, lectures, entretiens, expositions, cafés littéraires se sont succédé sans interruption, drainant un nombre imposant de visiteurs attirés par la qualité des intervenants et des échanges.

C’est ainsi, notamment, que nous avons pu avoir, grâce à notre ami Nils Anderson, un long entretien avec l’historien algérien Rachid Khettab, auteur d’un dictionnaire biographique en deux volumes sur les acteurs de la guerre d’indépendance. Si le premier volume est consacré aux « Frères et compagnons », militants du FLN en Algérie, le second s’intéresse aux « Amis des Frères », militants français et européens solidaires de la lutte des indépendantistes. C’est à propos de ce dernier, dont il prépare une réédition, que Rachid Khettab nous a sollicités.

Nous n’avons pu, hélas, participer à tous les débats et rencontres proposés, tant ils étaient nombreux, mais nous avons pris le temps, malgré tout, de déguster un thé à la menthe au café maure, lieu magique de détente et de repos !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.