Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > La France reconnaît sa responsabilité par rapport aux harkis

La France reconnaît sa responsabilité par rapport aux harkis

mercredi 28 septembre 2016, par Anne Doussin, Jean Miossec

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 25 septembre, à l’occasion de la Journée nationale d’hommage aux harkis, François Hollande a prononcé, dans la cour des Invalides à Paris, un discours qui se voulait le plus solennel possible : « Je l’affirme ici clairement au nom de la République : je reconnais les responsabilités des gouvernements français dans l’abandon des harkis, les massacres de ceux restés en Algérie et les conditions d’accueil inhumaines de ceux transférés en France. Telle est la position de la France. »
L’association « Harkis et droits de l’homme » a souligné les avancées qu’elle avait perçues dans ce discours : « C’était là le combat de nombreuses associations qui demandaient régulièrement et obstinément une reconnaissance de responsabilité officielle sur ces trois points : l’abandon, les massacres commis en Algérie, les conditions d’accueil dans les camps en France. »
Fatima Besnaci-Lancou, auteur du chapitre sur les harkis dans le livre de la 4acg : « Guerre d’Algérie, Guerre d’indépendance. Paroles d’humanité », a confié que les harkis étaient « très contents, enfin soulagés ».

La 4acg travaille à la fraternisation entre les peuples français et algérien.
Elle voudrait que dans un proche avenir les gouvernements signent un Traité d’amitié franco-algérien. Réjouissons-nous déjà du pas franchi par le président de la République française dimanche dernier !

Article du journal Le Monde

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.