Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > La 4acg dans les locaux du quotidien El Watan

La 4acg dans les locaux du quotidien El Watan

dimanche 26 avril 2015, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

A l’occasion d’un voyage en Algérie, la délégation de la 4acg a été reçue par le quotidien algérien El Watan. En voici la relation par un journaliste du site El Watan.com en date du 23 avril 2015

Le combat permanent des anciens appelés en Algérie contre la guerre

Hier opposés à la guerre menée par l’armée coloniale, aujourd’hui combattants pour « la fraternisation et la réconciliation entre les peuples algérien et français ».

L’Association des anciens appelés contre la guerre en Algérie (4ACG) et leurs amis sillonnent la France et l’Algérie dans une démarche de travail de mémoire et pour « transmettre aux jeunes ce que ses membres ont vécu, les dérives et abus commis pendant la guerre d’Algérie ». Mais aussi et surtout tisser des liens entre les deux peuples dans une perspective de « réconciliation, de fraternisation et pour construire un avenir commun ».

C’est dans cet objectif que ces anciens appelés opposés à la guerre reviennent en Algérie. De passage à Alger, les membres de la 4ACG ont été reçus à la rédaction d’El Watan pour partager et échanger sur leur travail et surtout sur l’actualité marquante tant en France qu’en Algérie. Accompagnés de la vaillante résistante Louisette Ighil-Ahriz et de l’éditeur Boussad Ouadi, les « combattants de la paix » expriment leur bonheur de revenir en Algérie et de pouvoir construire – laborieusement certes – des liens d’amitié.

« Pour nous, appelés en Algérie, nous n’avions aucune idée du colonialisme. Pendant des décennies nous n’avons rien dit. Aujourd’hui, notre association explique aux jeunes notamment ce qu’a été la guerre d’Algérie pour pouvoir construire un avenir apaisé », ambitionne Alain Desjardin, président de l’association.

Dans son périple algérien à travers Alger, Tizi Ouzou, Béjaïa, Sétif et Constantine, la 4ACG marquera une halte, aujourd’hui, à Thala Mimoun (Mizrana) où elle a financé un projet de bibliothèque et rencontrer ensuite des associations à Boudjima dans le cadre d’un Salon du livre.
Malika Tazaïrt, de Voyag’acteur (qui organise le voyage) a pour sa part affirmé que ce « genre de voyage permet d’envisager une solidarité directe entre les peuples ».

L’association, qui développe des liens de solidarité avec de nombreux pays – la Palestine notamment– a pour objectif, en particulier, de « financer des opérations de développement dans un but de solidarité, de soutien, de réparation vis-à-vis du peuple algérien et en faveur des populations qui souffrent de la guerre, en reversant leur retraite de combattant à l’association ».

Hacen Ouali

Des membres de l'association à El Watan

http://www.elwatan.com/actualite/le-combat-permanent-des-anciens-appeles-en-algerie-contre-la-guerre-23-04-2015-293073_109.php

Messages

  • Enseignant coopérant à l’Université d’Alger et à l’ENPA d’El Harrach de septembre 1969 à juillet 1979, je me réjouis de la réconciliation franco-algérienne, salue la liberté de la presse en Algérie (qui n’existait guère entre 1969 et 1979), …
    Dans les Alpes Maritimes NICE … nous prévoyons en janvier 2016 (Forum Social Départemental) des ciné-débat (« Retour en Algérie » …4acg …) et Conférence-débat (avec l’auteur de « Ni Valise ni cercueil, les Pieds-noirs restés en Algérie après l’indépendance » et « Le dernier tabou, les harkis restés en Algérie après 1962 »). Des difficultés et rancoeurs, mais surtout un grand espoir !
    Cordialement.
    Henri Amadéi,
    militant de www.emancipation.fr/ et www.unionpacifiste.org/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.