Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > L’horreur

L’horreur

vendredi 9 janvier 2015, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Avec cet attentat contre Charlie-Hebdo, on atteint l’horreur. Ce n’est pas seulement des journalistes, des hommes et des femmes qui faisaient leur travail qui ont été assassinés, c’est aussi la liberté, la liberté de penser, d’agir et de réfléchir.

Ce qui s’est passé à Paris est immonde. Comment des personnes peuvent-elles en arriver là au nom d’une foi, d’une croyance ou d’une religion ? En fait, leur foi n’est qu’un prétexte, car s’ils en connaissaient le moindre précepte, ils n’agiraient pas de la sorte.
L’acte est horrible en soi, mais aussi par ce qu’il peut déclencher chez ceux qui n’attendent qu’une occasion pour libérer leurs pulsions, leur haine et le rejet brutal de l’autre. Déjà des mosquées ont été attaquées, une voiture a foncé dans un rassemblement de soutien en Normandie, des fusillades sont signalées.

Face à ces événements, il nous faut dire et redire que l’islamiste radical n’a rien à voir avec le musulman. Il nous faut combattre cet amalgame entretenu par certains entre l’islam et le terrorisme. Il nous faut réaffirmer notre amitié et notre solidarité avec nos amis algériens, marocains, palestiniens, et tous nos frères de combat. Ils sont parmi les premières victimes de ces accès de violence aveugle. Et ne demandons pas aux musulmans d’avoir une réaction communautaire : ils sont, à l’égal de nous, des citoyens à part entière, ils partagent le même effroi, la même douleur que nous tous.
C’est avec eux, et avec tous les hommes et les femmes de bonne volonté, que nous parviendrons à combattre la haine et à donner vie à la fraternité.

Dimanche 11 janvier, 14h30, rendez-vous Place de la République à Paris

Michel Berthelemy

Messages

  • Ce qui est désespérant, c’est qu’ils ont tué ceux-là mêmes qui critiquaient profondément les tares de l’occident : dessinateurs qui s’attaquaient aux hypocrisies, mais aussi le rare économiste anti-libéral qu’était Bernard MARIS.

    Mais si on analyse les vraies raisons de l’explosion de l’islamisme radical, on ne peut que mettre en premier le problème de la Palestine depuis 65 ans, avant même l’Afghanistan, l’Irak et la Syrie…

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.