Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > « L’autre 8 mai 1945 » : des dizaines d’organisations ont appelé à des (...)

« L’autre 8 mai 1945 » : des dizaines d’organisations ont appelé à des rassemblements un peu partout en France

mercredi 18 mai 2016, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Collectif national L’autre 8 mai 1945 continue à mener la lutte contre l’oubli. Le dimanche 8 mai, plusieurs rassemblements, à l’appel de ce Collectif, se sont adressés à l’état français pour lui demander la reconnaissance des crimes commis par l’armée et des milices coloniales il y a 71 ans, dans les régions de Sétif, Guelma et Kherrata.

A Rennes, l’association Rennes-Sétif, l’ARAC, la LDH, le Mouvement de la Paix, le MRAP et bien sûr la 4ACG avaient appelé la population à se retrouver au Square de Sétif pour des prises de paroles et un dépôt de gerbe. Un adjoint au maire, la députée de la circonscription et une représentante du Conseil départemental ont insisté sur la nécessité d’établir enfin la vérité sur ces événements. Cette rencontre a été suivie de la projection, à l’auditorium de l’Espace international Pierre Jaffry, du film d’André Gazut : Le général de Bollardière et la torture.

Projection du film d’André Gazut : Le général de Bollardière et la torture

A Angers, malgré la « non-autorisation » de la Mairie, le rassemblement a été maintenu, à l’appel d’une dizaine d’associations parmi lesquelles la 4ACG, l’association culturelle berbère d’Angers, et la LDH. Les interventions se sont inspirées de l’idée de Résistance : résistants de France et résistants d’Algérie, unis dans les mémoires.

A Paris, le rassemblement devait se faire sur le Parvis de l’Hôtel de ville. Mais la mairie ayant refusé son autorisation, il a été déplacé au dernier moment Place du Châtelet, créant ainsi une confusion préjudiciable à la pleine réussite de l’initiative. On a malgré tout pu dénombrer de 150 à 200 participants venus écouter les intervenants : Olivier Le Cour Grandmaison, M’hamed Kaki, Gilles Manceron, Danielle Simonnet (conseillère de Paris), et Daniel Dayot au nom de la 4ACG.
Une minute de silence et le dépôt d’une gerbe de fleurs ont conclu la cérémonie, au son de la chanson Imagine de John Lennon, interprétée par un groupe de musiciens amateurs.

Intervention de Daniel Dayot


La presse en parle…

Ces manifestations ont rencontré un certain écho dans la presse. Le JDD.com (le Journal du Dimanche) a publié un long article avec photos et video (voir lien), dans lequel la journaliste fait un rappel historique et souligne le besoin de mémoire et surtout de vérité manifesté par les peuples algérien et français. Elle consacre une part de son article à la 4ACG et à l’impact sur les participants du texte lu par son représentant (voir lien).

La presse algérienne n’est pas en reste. L’Agence Algérie-Presse-Service a publié un communiqué repris par plusieurs medias algériens (Horizons, Liberté-Algérie et bien d’autres), qui donne une image fidèle et détaillée de cette journée. Là encore, en compagnie de nombreuses autres associations, la presse donne une place importante à la présence et à l’action de la 4ACG (voir lien).

Le Collectif L’Autre 8 mai 1945 a promis, s’il n’obtient pas satisfaction en 2016, d’appeler l’an prochain à de nouveaux rassemblements, pour qu’enfin la vérité soit dite et permette aux peuples algérien et français de se retrouver dans l’amitié et la fraternité.

communiqué de l’agence Algérie-Presse-Service
http://www.aps.dz/algerie/41785-8-mai-1945-hollande-interpell%C3%A9-dans-un-rassemblement-%C3%A0-paris
article du JDD.com
http://www.lejdd.fr/Societe/L-autre-8-mai-1945-Des-Francais-nous-ont-tues-a-Setif-784705

Texte de la 4acg

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.