Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Kamel Daoud, lauréat du prix mondial Cino Del Duca 2019

Kamel Daoud, lauréat du prix mondial Cino Del Duca 2019

lundi 27 mai 2019, par 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

Doté de 200 000 euros, ce prix distingue l’écrivain et journaliste algérien pour l’ensemble de son œuvre

Le prix mondial Cino Del Duca 2019 sera remis le 5 juin à l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud lors de la cérémonie de remise des Grands prix des Fondations de l’Institut de France. Avec une récompense de 200000 euros, il est le prix le mieux doté au monde après le Nobel de littérature. Cette distinction est décernée chaque année par la Fondation Simone et Cino Del Duca à un auteur français ou étranger dont l’œuvre constitue, sous forme scientifique ou littéraire, un message d’humanisme moderne. Kamel Daoud succède au poète et traducteur suisse Philippe Jaccottet.

Kamel Daoud - Photo Renaud Monfourny

Né en 1970 à Mesra dans la wilaya de Mostaganem, Kamel Daoud est issu d’une famille de la classe moyenne algérienne. Aîné d’une fratrie de six enfants, il est le seul d’entre eux à entrer à l’université, où il étudie la littérature et les mathématiques. Il entre en 1994 au Quotidien d’Oran, puis en devient le rédacteur en chef durant huit ans, avant de contribuer en tant que chroniqueur et éditorialiste à différents médias, dont Le Point, le New York Times et Le Monde des religions.

Il commence à publier au début des années 2000, d’abord un récit, La fable du nain (Dar El Gharb, en Algérie uniquement, 2002), puis des recueils de nouvelles dont Minotaure 504 (Sabine Wespieser, 2011), sélectionné pour le prix Goncourt de la nouvelle. Son premier roman, Meursault, contre-enquête (Actes Sud, 2014), inspiré de L’étranger d’Albert Camus, lui vaut de recevoir le prix Goncourt du premier roman. Zabor ou Les psaumes, son deuxième roman (Actes Sud, 2017), a été distingué du prix Méditerranée 2018. Son dernier ouvrage, Le peintre dévorant la femme, est paru chez Stock en 2018.

Créée en 1975 et abritée par l’Institut de France depuis 2005, la Fondation Simone et Cino Del Duca-Institut de France œuvre, en France et à l’étranger, dans le domaine des arts, des lettres et des sciences, par le moyen de subventions, de prix et d’aides attribués sur proposition des académies de l’Institut de France.

NicolasTurcev - Livres Hebdo https://www.livreshebdo.fr/article/kamel-daoud-laureat-du-prix-mondial-cino-del-duca-2019

Renaud Monfourny. Photographe
http://www.renaudmonfourny.com/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.