Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Il pleuvait à Thorens-Glières…

Il pleuvait à Thorens-Glières…

Les 14 et 15 mai, rassemblement du plateau des Glières, en Haute Savoie ;

lundi 30 mai 2011, par François Nutchey

Version imprimable de cet article Version imprimable

Les 14 et 15 mai, le CRHA, Citoyens Résistants d’Hier et Aujourd’hui, organisait son 4e rassemblement sur le plateau des Glières, en Haute Savoie. En 2007, Nicolas Sarkozy tient un meeting électoral en s’appropriant le combat héroïque des maquisards. Depuis, chaque année, les vrais maquisards, indignés, se rassemblent pour rappeler que leur combat n’aboutit pas seulement à la libération du pays mais aussi à l’élaboration par le Conseil National de la Résistance d’un modèle politique qui, tout en garantissant des avantages sociaux inédits, permit la prospérité de l’après- guerre.

Imaginez, dans une cour de salle des fêtes de village, une rudimentaire estrade abritée par une bâche plastique, un millier de parapluies, de cagoules multicolores, vous aurez le décor de ce samedi 14 mai, à l’ouverture du rassemblement des Glières, Thorens-Glières étant le chef lieu de cette vallée savoyarde.

Glières 7

Pas de banderoles, ni fanions, ni panneaux porteurs de slogans.

Les associations n’avaient droit qu’à des tables sous des tentes sommaires. 4acg eut son coin de table pour disposer les documents apportés par Georges et Nicole.

Sans broncher, on écouta l’historique du maquis chargé de réceptionner les parachutages des alliés sur le plateau des Glières, forteresse naturelle protégée du monde par ses falaises. Les rescapés narrèrent, l’émotion dans la voix, leur vie puis l’assaut de l’armée allemande où ils perdirent presque tous leurs amis.

Imaginez maintenant une salle bourrée à craquer, aux issues bloquées par des auditeurs debout. La soirée continua avec les interventions de Patrick Pelloux sur la santé ; Frédéric Lordon, économiste “atterré” sur les finances [1] ; Nadhia Nasraoui, membre de la révolution tunisienne, sur la situation dans son pays et enfin, Daniel Mermet et le rassemblement des “cafés repaires”.

Glières 5 bis
Dimanche matin, beau soleil ! Arrivée sur le plateau en car par une route sinueuse. La même estrade nous attend sur le parking du Centre d’accueil de ski de fond. Grande foule, des amis se retrouvent ou se cherchent….

Les nuages arrivent alors qu’une sono puissante fait entendre les discours dans toute la prairie. Ils se succèderont sans que les assistants ne fuient vers un quelconque refuge, malgré la neige qui blanchit les capuchons et les épaules.

Discours qui seront tous de poignants cris de révolte contre le système capitaliste qui broie les citoyens : éleveurs ruinés par les coopératives pour le prix de leur lait ; vendeuses de Glières 4 bis
supermarché contraintes à travailler le dimanche ; défense des sans-logement ; licenciés pour cause de délocalisations… enfin les anciens résistants qui réclament le retour au programme politique du “Conseil National de la Résistance” qui a permis le retour à la prospérité de l’après-guerre.

Après une restauration sommaire, retour vers la vallée où le soleil revient, attardé, ironique.

Retrouvez le reportage complet sur le
site suivant


[1 Plus de 800 économistes ont signé le Manifeste des économistes atterrés qui dénonce les fausses évidences de l’économie libérale et propose 22 mesures pour sortir de l’impasse actuelle.(voir leur Site.)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.