Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Des régions dévastées, des soldats meurtris

La double peine de l’ « agent orange » et autres rejets chimiques

Des régions dévastées, des soldats meurtris

Les vétérans US demandent réparation

dimanche 19 septembre 2010, par 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

Les ravages de l’agent orange durant la guerre au Viet-Nam ont touché à la fois la population du pays et des soldats américains qui, pour la plupart, n’avaient pas demandé à participer à cette guerre. Mais la pollution chimique causée par les conflits se poursuit aujourd’hui sous d’autres formes.
Ce sont ces trois aspects que nous abordons dans cet article, construit à partir d’informations en provenance des vétérans américains, auxquelles nous ajoutons une
vidéo très poignante illustrant la parution récente d’un livre de André Bouny sur le sujet.

Chers amis lecteurs,

On m’a proposé de traduire 2 articles de sites des vétérans Américains traitant du sujet de l’AGENT ORANGE, qui fut utilisé par l’armée US durant la guerre du Vietnam.

Aujourd’hui encore après toutes ces années les vétérans qui ont manipulé ce produit présentent de graves troubles de santé dus à la Dioxine que contenait ce défoliant.

Les associations de vétérans luttent pour obtenir la reconnaissance de ces maladies comme étant causées par cet usage de l’agent orange au Vietnam.

Un de ces articles s’interroge sur des cas de soldats ayant été affectés cette fois en Irak au brûlage à ciel ouvert des déchets de tous ordres sur les bases militaires. Ils présentent des symptômes similaires à ceux que présentent les vétérans du Vietnam. Ce qui n’infirme ni confirme l’emploi de l’agent orange en Irak dans le conflit, en effet beaucoup de substance en brûlant peuvent dégager de la dioxine et expliquer les symptômes.

Me plongeant dans cette étude je me suis interrogé sur la question également importante des effets terribles de cette substance sur le peuple Vietnamien, qui doit maintenant gérer les effets prolongés de ce poison, en particulier avec les malformations natales d’enfants.

J’ai aussi découvert et pris conscience d’un autre scandale qui couve, sous, ou plutôt « sur », les sables et dans les rues des villes d’Irak et d’Afghanistan, sans oublier plus près de nous le Kosovo. Je veux parler de la pollution par l’ UA (Uranium Appauvri ) des munitions anti-blindage ou anti bunker. J’ai la conviction que ce scandale finira par sortir dans les médias officiels pour l’instant plutôt discrets sur le sujet. Le problème de l’agent orange nous paraîtra alors peut-être faible à coté, tant les effets de l’UA sont, persistants, .et les zones contaminées nombreuses et étendues. Et là encore les vétérans sont aussi touchés y compris mais c’est controversé, avec la naissance d’enfants anormaux quand ils rentrent aux USA, ou dans leur pays respectifs de la coalition.

René M.


Côté Vietnam !

Hanoi le 23 Juillet 2010,

Hillary Clinton souhaite accroitre la coopération sur l’Agent Orange avec le Vietnam.

Hillary Clinton au Viet-Nam

La secrétaire d’État Hillary Clinton, en visite au Vietnam, s’est engagée à accroître la coopération dans le traitement des séquelles de la guerre dûes à la pulvérisations par les avions américains du défoliant dit « Agent Orange » ..
« Nous avons travaillé avec le Vietnam depuis environ neuf ans pour tenter de remédier aux effets de l’Agent Orange. Je vais travailler pour accroître notre coopération et la faire progresser encore davantage ensemble », a dit Mme Clinton lors d’une conférence de presse en marge d’une réunion régionale de sécurité.
La dioxine causant potentiellement le cancer a été une composante de l’Agent Orange et autres herbicides pulvérisés par les forces américaines. Depuis 2007, le Congrès américain a alloué neuf millions de dollars pour aider le Vietnam à nettoyer la contamination, et pour les activités liés à la santé.
Les experts ont identifié trois anciennes bases aériennes américaines comme des « points chauds » de contamination par la dioxine, mais décontaminer toutes les trois coûterait 59 millions de dollars, dont la plupart ne sont pas encore engagés, a déclaré le mois dernier un conseiller des Nations Unies à Hanoi.
Un médecin vietnamien a témoigné devant le Congrès américain la semaine dernière que plus de trois millions de Vietnamiens ont subi les effets de l’herbicide.
Le Viet Nam et les États Unis ont normalisé leurs relations il y a 15 ans.


Coté vétérans

Lundi 9 août 2010

Les Fosses de Brûlage : l’Agent Orange des guerres dIrak et d’Afganistan !

Fosse de brûlage

« Burn pit » Fosse de Brûlage à Balad Air Base en Irak (photo : Julianne Showalter, U.S. Air Force)

Bien qu’aucune politique officielle n’ait été adoptée pour faire face au problème, les responsables de la défense commencent à reconnaître les conséquences sanitaires de ces combustions à ciel ouvert sur des soldats qui servent en Irak et en Afghanistan.
Des soldats qui ont développé de graves troubles respiratoires en travaillant sur les fosses se sont vu refuser les prestations d’invalidité totale. Dans le même temps, le ministère des Affaires des anciens combattants a financé une étude réalisée par l’Institut de médecine afin de déterminer les conséquences possibles d’une exposition à ciel ouvert sur le personnel militaire. Le VA a également dit a son personnel d’être attentif aux cas éventuels d’anciens combattants souffrant de maladies avec de possibles symptômes de brûlage en fosse à ciel ouvert (burn pits symptoms).
Le ministère de la Défense effectue son propre examen des fosses de brûlage et en a déjà fermé plusieurs d’entre elles en Irak et en Afghanistan. Il y en a actuellement 42 encore en activité en Irak et 184 en Afghanistan.
Même si l’armée s’active plus rapidement pour résoudre le problème qu’elle a suscité pendant la guerre du Vietnam et la controverse sur le défoliant « Agent Orange », de nombreux soldats et anciens combattants ne sont pas disposés a attendre passivement l’arrivée des secours. Environ 300 victimes ou leurs familles ont adhéré à une « Poursuite en Recours Collectif » contre KBR, l’entrepreneur en contrat avec l’Armée, qui avait construit quelques fosses de brûlage des bases en Irak.
La défense de KBR est que les puits ont été exploités par l’armée ou sous la direction de l’armée.


10 Août 2010

Arrêt de la Cour d’Appel US pour le règlement final concernant l’Agent Orange.

Environ 200.000 anciens combattants du Vietnam qui souffrent de ces trois maladies(voir plus bas) nouvellement associées à l’exposition à l’agent Orange vont peut-être bientôt enfin recevoir une indemnité d’invalidité suite à un arrêt d’une Cour d’Appel du 2 août ordonnant à VA (Ndt : sorte de service du ministère des anciens combattant US s’occupant des questions médicales, indemnisations etc.. ; Veterans Affairs ) de publier un règlement final d’exécution dans les 30 jours.

Exposition sur l’agent orange au Viet Nam

Suite au procès intenté par un collectif d’organismes d’aides aux anciens combattants la Cour d’appel fédérale à ordonné à VA d’émettre avant le 1er septembre un règlement final autorisant le paiement des créances pour les Cardiopathies ischémiques, la maladie de Parkinson, ou des leucémies à cellules B, pour tout ancien combattant qui a servi au Vietnam pendant la guerre, ou à leurs survivants.
VA à incité les anciens combattants atteints de ces maladies à déposer leur réclamations car les paiements seront rétroactifs à la date du dépôt.
Les avocats de VA tout en admettant que VA avait manqué plusieurs échéances ont essayé de rejeter la faute sur les retards du bureau de gestion du budget, qui n’avait pas fini son propre examen du projet de règlement, ainsi que sur la complexité des questions et des coût impliqués.
La cour d’appel a rejeté ces arguments.
Quand le règlement final sera publié VA devra encore attendre 60 jours, d’après la Loi sur le contôle du Congrès, avant de commencer à payer étant donné les coûts de l’ajout de ces 3 maladies à la liste des maladies présumées causées par les défoliants au Vietnam.Un blocage par le Congrès est cependant peu probable les fonds ayant été approuvés pour anticiper la 1re année et la rétroactivité. Les paiements pourraient commencer en Octobre ou le Novembre si VA attend le 1er Septembre pour publier son règlement.
Le Comité des Anciens Combattants du Sénat à l’intention de tenir une audience le 23 septembre pour examiner la façon dont les fonctionnaires de VA et les scientifiques indépendants ont formé leur décision sur la présomption que ces maladies ont bien été causées par l’Agent Orange.


La vidéo présentant « Agent orange. Apocalypse Viet-Nam » d’André Bouny :


Quelques liens pour illustrer les « inconsciences » des militaires dans le monde :
- Le Monde Diplomatique Vers un Nettoyage de l Agent Orange au Vietnam
- Extrait de Wikipédia concernant les munitions à l’uranium appauvri.
- Monographie de l’OMS


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.