Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Afghanistan : Malalaï Joya une femme courageuse

Encore une preuve qu’il faut sortir de ce bourbier…

Afghanistan : Malalaï Joya une femme courageuse

Son dernier livre : Au nom de mon peuple

samedi 13 février 2010, par 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

En Afghanistan, Malalaï Joya député et militante féministe, menacée par les talibans et le pouvoir en place, condamne la guerre en Afghanistan et l’occupation étrangère.

Une femme en danger.

Jeune député de 32 ans, elle a été exclue d’un parlement où elle fustigeait la présence de chefs de guerre corrompus.

Condamnée à mort par les talibans, elle se déplace dans son pays sous la protection d’une burqa qui la dégoûte.

Son franc parler n’épargne ni le pouvoir en place ni la légende du commandant Massoud….

Elle a résisté aux talibans pour défendre la condition féminine, dénoncé les chefs de guerre et la corruption de l’administration Karzaï, et réclame aujourd’hui le départ des troupes d’occupation…

Cette femme afghane « pas comme les autres », pour rappeler le titre de « Ouest-France » du 9 février, doit sans cesse mener une vie clandestine pour assurer sa survie

Une interview pour présenter son dernier livre

Dans l’interview donné à Canal + et que vous pouvez apprécier dans la vidéo qui suit, elle explique avec bon sens que le chantage reposant sur une menace de guerre civile, si les occidentaux quittaient le pays, n’a pas de signification, car la guerre civile est déjà permanente et se nourrit en outre des bavures des troupes d’occupation.

Elle dénonce ce rôle néfaste des troupes étrangères, dont les erreurs et les exactions ne cessent de toucher la population civile. Elle rappelle aussi que les sommes considérables versées à l’administration ont été souvent dilapidées, au lieu de servir au redressement du pays.

Son livre [1], qui est un récit autobiographique, raconte le parcours hors du commun d’une personne qui ne cède pas aux menaces. Elle a décidé de se confier aux médias étrangers pour nous convaincre de l’inanité de la guerre en Afghanistan et de la responsabilité du dernier prix Nobel de la paix qui n’a pas su revenir sur la politique aberrante de son prédécesseur.

L’AAAACG n’a pas cessé de condamner l’envoi de troupes françaises en Afghanistan, et a écrit dans ce sens à un président de la République empêtré dans un conflit dont il ne sait comment sortir.

Le combat de Malalaï Joya a le soutien de tous les vétérans pacifistes qui ont connu la triste expérience des guerres coloniales. Car la guerre en Afghanistan a toutes les caractéristiques de ce type de conflit.

G. ok


[1paru aux Presses de la Cité le 11/02/09

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.