Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Témoignages et documents > Trois murs pour la salle des tortures. Un texte de Mou’In Bsissou

Trois murs pour la salle des tortures. Un texte de Mou’In Bsissou

vendredi 24 juillet 2015, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Aujourd’hui, donnons la parole à un poète palestinien de Gaza, Mou’In Bsissou. Né à Gaza en 1927, opposant farouche à l’occupant israélien, il a passé toutes les années cinquante en prison, avant de prendre la route de l’exil. Il mourra à Londres en 1984.

Auteur de plusieurs recueils de poésie, parmi lesquelles : La Palestine au cœur, Les arbres meurent debout, Je suis venu pour t’appeler par ton nom, il a publié cinq ans avant sa mort ses œuvres complètes, dont voici un extrait.

Trois murs pour la salle des tortures

A l’aube, je résisterai…
tant qu’il y aura sur les murs une page blanche
et que les doigts de mes mains n’auront pas fondu

Quelqu’un tape
un message sur le mur
Ces fils sont devenus nos veines
les veines de ces murs
Tout notre sang se déverse
dans les veines de ces murs
Un message à travers le mur :
ils ont fermé une autre cellule
ils ont achevé un prisonnier
ils ont ouvert une autre cellule
ils ont amené un prisonnier…

Au milieu de la journée
ils ont posé devant moi le papier
ils ont posé devant moi le crayon
ils ont mis dans ma main la clé de ma maison
Le papier qu’ils ont voulu souiller a dit :
résiste
Le crayon dont ils ont voulu écraser le front dans la boue
a dit : résiste
La clé de la maison a dit : au nom de chaque pierre
dans ton humble maison , résiste
Quelqu’un tape sur le mur
c’est le message d’une main brisée
qui dit : résiste
Et la pluie tombe
martelant le toit de la salle de tortures
Chacune de ses gouttes crie :
résiste !

Ce texte a été choisi par Abdellatif Laâbi pour figurer dans son livre « La poésie palestinienne contemporaine », édité par Le temps des Cerises en mars 2008.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.