Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Témoignages et documents (bibliographie, filmographie…) > Retour sur quelques livres parus ces derniers mois, à ne pas oublier…

Retour sur quelques livres parus ces derniers mois, à ne pas oublier…

mardi 8 août 2017, par Michel Berthelemy , 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

Aux heures chaudes de l’été, pour se rafraîchir la mémoire ou passer un bon moment, pourquoi ne pas lire ou relire quelques livres signalés ces derniers mois sur notre site ? Petit cours de rattrapage…

Une BD tout d’abord :

Un maillot pour l’Algérie
de Javi Rey, Bertrand Galic, Kris

C’est l’histoire de la première équipe nationale de football algérienne. En avril 1958, en pleine guerre d’Algérie, douze joueurs d’origine algérienne, évoluant dans le championnat de France de football, décident de fuir clandestinement en Tunisie pour créer l’équipe de foot du FLN. Et pendant quatre ans ils parviennent à organiser une tournée de 80 matchs en Europe de l’Est, en Asie et en Afrique. Ils ont ainsi promu la cause algérienne par un autre moyen que la violence.

Un maillot pour l’Algérie, de Javi Rey et Bertrand Galic-Kris - Dupuis 2016

www.4acg.org/Un-maillot-pour-l-Algerie-une-page-d-histoire-en-BD

Transmettre sur la guerre d’Algérie
de Louis Jeanneau, aux éditions Cappas

Louis Jeanneau, plus classique, traite de la transmission spécifique à la guerre d’Algérie. Un ouvrage riche, à voix multiples, qu’on peut rapprocher du livre de la 4acg : Guerre d’Algérie, Guerre d’indépendance. Paroles d’humanité (d’ailleurs cité p. 141). Un ensemble de témoignages et d’éléments d’information et d’analyse, ces derniers étant différenciés par la graphie. A noter aussi : une belle sélection d’illustrations et de documents-photos.

Le livre est disponible auprès de Louis Jeanneau, 28, allée Benoit Malon, 53000 Laval, ou à « Lilavie » : vite.lu wanadoo.fr

http://www.lilavie.fr/espace-pro/livre-sur-la-transmission-et-la-guerre-d-algerie

Frères et compagnons
Le dictionnaire biographique publié par Rachid Khettab, chercheur algérien, restitue à la mémoire collective un pan ignoré ou méconnu de la guerre de libération nationale algérienne. L’auteur rend ici hommage aux Algériens d’origine européenne ou juive, mais aussi aux Français, qui se sont engagés en faveur de l’indépendance. Cet ouvrage comprend plus de 300 notices biographiques et historiques, suivies de documents et de lettres représentatives d’un soutien et d’une implication réelle dans le combat. A côte de noms déjà bien connus, on découvre ceux de personnages méconnus ou d’oubliés de l’histoire, ce qui n’est pas la moindre des qualités de l’entreprise.
Il s’agit là, à coup sûr, d’un ouvrage de référence à l’intention des chercheurs, mais aussi du grand public, en même temps qu’un hommage vibrant à tous les « frères et compagnons ».

Frères et compagnons, dictionnaire biographique d’Algériens d’origine européenne et juive de la guerre de libération (1954/1962). Rachid Khettab, éditions Dar Khettab, 2016.

http://www.darkhettab.com/

Les Mémoires dangereuses, de l’Algérie coloniale à la France d’aujourd’hui
de Benjamin Stora et Alexis Jenni

Dans cet ouvrage, Benjamin Stora et Alexis Jenni estiment que loin d’être terminée, la guerre d’Algérie est toujours aussi vive dans les esprits et dans les discours. Or, « si l’on ne veut pas d’une guerre des mémoires, nous dit Stora, il faut mener une bataille culturelle pour connaître l’histoire, celle de la France et des pays du Sud (ex-colonies, ndlr). C’est une bataille longue, difficile, complexe, mais il n’y a pas d’autre choix ». La bataille est à mener sur tous les fronts : la mémoire de l’ancien moudjahid a-t-elle la même résonance quotidienne que celle de son fils ? Celle des anciens appelés peut-elle être comparable à celle des militaires de métier ? Et la mémoire des Harkis ? Celle des Pieds-noirs ?

Les Mémoires dangereuses, par Benjamin Stora et Alexis Jenni, suivi d’une nouvelle édition de Transfert d’une mémoire, de Benjamin Stora, chez Albin Michel, 2016.

www.4acg.org/Du-1er-novembre-1954-a-l-Algerie-d-aujourd-hui-Avec-Benjamin-Stora-et-Alexis

Autre mémoire capitale, celle de Fernand Iveton restituée par Joseph Andras dans :

De nos frères blessés
de Joseph Andras

Alger, 1956. Fernand Iveton a trente ans quand il pose une bombe dans son usine. Ouvrier indépendantiste, il a choisi un local à l’écart des ateliers pour cet acte symbolique qui ne fera aucune victime : il s’agit de marquer les esprits, pas les corps. Guillotiné pour l’exemple, Fernand Iveton vit sa grâce refusée par François Mitterrand, alors ministre de la Justice.
Dans cet ouvrage, Joseph Andras retrace avec beaucoup de rigueur et d’émotion le parcours de « Fernand l’idéaliste », et explicite les raisons de son engagement en faveur de l’indépendance algérienne.

De nos frères blessés, de Joseph Andras - Actes Sud, mai 2016

www.4acg.org/De-nos-freres-blesses-vie-et-mort-de-Fernand-Iveton

Mes indépendances
de Kamel Daoud

On n’oublie pas, bien sûr, l’incontournable Kamel Daoud. Cible des islamistes et du pouvoir politique, il a décidé d’arrêter (provisoirement, espérons-le) le journalisme.

Raison de plus pour se plonger dans Mes indépendances, suite de chroniques parues dans « Le Quotidien d’Oran », où ses analyses sans fard et son regard acéré sur la société algérienne font merveille.

Mes indépendances, Actes Sud, 2017

Enfin, un peu de détente avec l’humour doux-amer de :

Jours tranquilles à Alger
de Adlène Meddi et Mélanie Matarese

Ce petit livre, hors de tout discours et de toute démonstration théorique, nous fait comprendre au ras du quotidien ce que vivent les Algériens, quels que soient leur âge, leur condition sociale et leur niveau de vie. Indispensable si l’on veut comprendre un tant soit peu ce que pensent et vivent aujourd’hui nos amis algériens. Humour et tendresse pour un portrait réaliste de ceux dont on parle si peu.

Jours tranquilles à Alger, de Adlène Meddi et Mélanie Matarese, avec une préface de Kamel Daoud, est publié chez Riveneuve éditions à Paris.

www.4acg.org/Vie-quotidienne-droits-de-l-homme-humeur-et-humour-doux-amer-Jours-tranquilles

Bonne lecture à tous !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.