Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Témoignages et documents > La France saura-t-elle demander pardon ?

La France saura-t-elle demander pardon ?

dimanche 12 février 2012, par 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

C’est le titre d’un rappel historique des principaux évènements survenus durant la guerre d’indépendance , complété par l’histoire des tentatives avortées dans les années 2000 pour obtenir que la France reconnaisse officiellement les crimes commis durant cette occupation et cette guerre coloniale.

Ce document rédigé par Étienne Godinot dans le cadre de l’IRNC (Institut de recherche sur la résolution non violente des conflits) insiste sur les interventions de quelques figures illustres de l’opposition à la guerre d’Algérie, dresse un bilan de cette guerre en citant les chiffres les plus caractéristiques du conflit, s’interroge sur les conséquences , 50 ans après, à la fois pour la population algérienne et le pouvoir qui la dirige, et pour les soldats qui en sont revenus , avec un paragraphe particulier concernant les retombées des essais nucléaires.

Le texte consacre une place importante aux initiatives de notre association et s’inspire des témoignages apportés par ses membres à l’occasion de la parution du N° 161 de la revue Action Civique Non-violente.

Les dernières réflexions consacrées à l’ambiguïté du pouvoir actuel vis à vis de la colonisation, devraient nous inciter à questionner les candidats à l’élection présidentielle en ce qui concerne les initiatives qu’ils prévoient pour avancer vers une réelle réconciliation entre la France et l’Algérie.

Le document de E. Godinot est téléchargeable ICI

50 ans après la fin de la guerre d’Algérie : La France saura-t-elle demander pardon ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.