Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Interventions dans les écoles > La 4ACG auprès des élèves de troisième du collège Plan Menu de Coublevie (...)

La 4ACG auprès des élèves de troisième du collège Plan Menu de Coublevie (38)

vendredi 15 juin 2018, par Anne Doussin , Victor Personnaz

Version imprimable de cet article Version imprimable

Cette intervention du 25 mai 2018, tenue à la demande des membres de la 4ACG de l’Isère, a été organisée par Monsieur Pierre Foucras, professeur d’histoire, avec le soutien de l’administration du collège, qui a mobilisé ses collègues professeurs des classes de 3e du collège, Mmes Brandner-Drogo, Lecomte (classe de 3e SEGPA(1)), Pioffay, Troesch.

Elle a été précédée de deux rencontres de préparation entre ces professeurs et 3 membres de la 4ACG de l’Isère (Marie-François Thierry, Victor Personnaz et Jacques Schweizer).
Au cours de la première rencontre, nous avons expliqué aux professeurs ce que nous attendions de la présentation et nous leur avons donné à lire la plaquette de la 4ACG et à regarder les deux films « Trouffions » et « Retour en Algérie ».
Au cours de la deuxième rencontre, les professeurs nous ont dit qu’ils souhaitaient projeter une partie du film « Retour en Algérie » mais que les élèves seraient surtout sensibles aux témoignages personnels des anciens appelés. Dans cette optique ils avaient élaboré une liste de questions qu’ils souhaitaient voir évoquées.

Il y a eu 2 séances le 25 mai : de 10h à 12h et de 14h à 16h, chacune avec trois classes de 3e, et la SEGPA l’après-midi, c’est à dire une petite centaine d’élèves à chaque fois.

A chaque séance Monsieur Foucras a commencé par un préambule de 15 minutes où il a rappelé ce qu’a été la colonisation de l’Algérie et la guerre d’Algérie, expliqué que la presque totalité des appelés au service militaire a dû y prendre part. Il a présenté chacun de nous en évoquant la création de la 4ACG.

Ensuite, sous forme de table ronde dont il était l’animateur, il a lu, par groupes de 3 questions, les points qu’il souhaitait voir traités. Les questions ont porté successivement sur notre histoire personnelle, sur nos fonctions en Algérie et sur notre état d’esprit avant, pendant et après. Elles portaient aussi sur la création de la 4ACG et sur ses objectifs. Nous y avons répondu chacun à son tour.

La parole a ensuite été donnée aux élèves pour poser des questions, ce qu’ils ont fait pendant ½ heure. Ces questions étaient nombreuses et portaient aussi bien sur ce que nous avons vécu en Algérie que sur l’action de la 4ACG. A la fin, des plaquettes sur l’association étaient à la disposition des élèves ; ils se sont largement servis. Certains élèves sont venus discuter directement avec nous. Ils voulaient savoir si notre participation à la guerre en Algérie avait radicalement changé notre vie.

Pour finir, le fragment prévu de « Retour en Algérie » n’a pas été montré, faute de temps. Madame Pioffay a annoncé qu’elle le projetterait ultérieurement en séance d’éducation civique.

Il est clair, compte tenu de l’attention portée par les élèves pendant les échanges et de leur participation, que le mode opératoire choisi par les professeurs d’histoire a porté ses fruits.

(1) Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté

Victor Personnaz

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.