Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Interventions dans les écoles > Ils sont retournés témoigner au lycée de Decazeville…

Ils sont retournés témoigner au lycée de Decazeville…

samedi 10 mars 2012, par 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

La Découverte, quel beau nom pour un lycée ! A Decazeville (Aveyron), le lundi 5 mars, Armand Vernhettes, Rémi Serres de la 4ACG, Roger Lajoie-Mazenc de la FNACA parlaient de leur guerre d’Algérie aux lycéens.
Armand nous raconte :

Il s’agissait de la deuxième intervention en commun de ces associations.

Elle s’est déroulée auprès de deux classes de terminale et 1re (en 2 fois 2 h), environ 200 élèves au total.

Il faut noter la très bonne préparation de la part des professeurs, qui ont guidé leurs élèves dans l’ analyse des événements de Sétif et de Guelma, leur permettant ainsi une bonne compréhension de la situation du climat psychologique en Algérie à cette époque, et des causes du conflit.

Une comparaison a ainsi été faite entre une indépendance obtenue par négociation : l’Inde, et par la guerre : l’Algérie.

La projection d’extraits du film « l’Ennemi Intime » concrétisait aux yeux des élèves les situations difficiles et douloureuses des protagonistes de cette guerre.

René Lajoie-Mazenc, conférencier bien connu et auteur d’ouvrages très documentés sur ce conflit au cours duquel 30 000 soldats sont tombés, a expliqué, en illustrant ses propos de projections vidéo, les tenants et aboutissants de cette guerre qu’il a vécue durant plus de deux années comme appelé du contingent.

Les interventions d’Armand et Rémi, anciens appelés de 1959 à 1960, relatant leur vécu, leur parcours difficile, ce qu’ils en pensent maintenant, ont visiblement ému les jeunes.

S’ensuit un débat très animé avec des questions pertinentes de ces auditeurs attentifs.

L’inspection académique avait refusé la venue d’une journaliste de France-Inter… nous le regrettons ! Vanessa Descouraux aussi. Elle nous a informés que ses appels au ministère pour accompagner les intervenants étaient restés vains, et qu’elle compte bien le dire à l’antenne le jour où son reportage sera diffusé (a priori le vendredi 16 mars vers 19h20).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.