Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Interventions dans les écoles > INTERVENTION AU LYCÉE DE GENECH DANS LE NORD

TÉMOIGNAGE AUPRÈS DES JEUNES

INTERVENTION AU LYCÉE DE GENECH DANS LE NORD

dimanche 19 décembre 2010, par 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

Marcel J., dont la petite fille est élève de ce lycée, avait pu contacter le professeur d’histoire de l’établissement pour lui proposer notre témoignage d’anciens appelés en Algérie.
Nous sommes intervenus pendant deux heures devant une classe de terminale et une classe de seconde.

Marcel J. a d’abord évoqué l’historique de la création de l’Association 4 ACG, les valeurs qu’elle promeut et ses actions financées par le reversement de nos retraites, soulignant ce qui nous distingue des autres associations « d’anciens combattants ».

Nous avons rapidement situé sur une carte le secteur où nous étions respectivement affectés. Ensuite nous avons exposé ce qu’a été réellement cette « opération de maintien de l’ordre » qui fut une véritable guerre contre les troupes de l’ALN doublée d’une guerre civile entre les clans algériens opposés.

Rappelant les massacres de Sétif et sa région après le 8 mai 1945, la condition de sous-citoyen des algériens musulmans, l’absence des « bienfaits de la colonisation » en dehors des villes et de la zone côtière, l’expropriation progressive des indigènes depuis 1830, l’insoumission latente et les multiples révoltes de l’est algérien de 1830 à 1962.

Nous avons abordés de nombreux aspects de ce conflit : les regroupements de villages, la souffrance de la population musulmane prise en tenaille entre les exactions du FLN et la répression de l’Armée, la torture, les viols, sans oublier le destin dramatique des harkis et des rapatriés.

Les jeunes eurent l’occasion de poser leurs questions sur nos contacts avec la population, sur notre réadaptation à la vie « normale ».

Surtout, nous avons voulu passer aux jeunes le message d’être vigilants, d’user de leur sens critique face aux problèmes qui peuvent aussi se poser à eux. Enfin, nous avons exprimé notre conviction de l’inutilité et de l’inefficacité du recours à la violence et à la guerre pour régler les problèmes de la planète.

En marge de cette intervention, nous espérons maintenant avoir l’occasion d’intervenir au Lycée Queneau de Villeneuve d’Ascq.

Jacques D.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.