Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Interventions dans les écoles > Guerre d’Algérie, histoire commune, mémoires partagées : rencontre à (...)

Guerre d’Algérie, histoire commune, mémoires partagées : rencontre à l’assemblée nationale, avec l’ONAC et la 4ACG

mardi 12 juin 2018, par Christian Travers , René Moreau

Version imprimable de cet article Version imprimable

Compte-rendu de Christian Travers et René Moreau

Comme annoncé dans notre article du 1er juin sur l’intervention 4ACG /ONAC au Lycée Maurice Ravel de Paris, les intervenants, les organisateurs et les élèves ont été reçus le 7 juin à l’assemblée nationale par son président François de Rugy.

Les élèves du Lycée Maurice Ravel de Paris

Sur le thème « Guerre d’Algérie, histoire commune, mémoires partagées », les invités, dans leurs interventions, ont considéré ces mémoires comme des outils au service de la citoyenneté et de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Après le mot d’accueil de François de Rugy, se sont succédé à la tribune Fadila Khattabi députée présidente du groupe d’amitié parlementaire France-Algérie (composé de 68 membres), Rose-Marie Antoine, directrice générale de l’ONAC, puis Raphaëlle Branche et Abderahmen Moumen, et enfin une professeure et trois élèves du lycée. M. Abdelkader Mesdoua, ambassadeur d’Algérie, n’avait pu se libérer.

A l’issue des allocutions, les témoins de la guerre étant intervenus le 25 mai à Maurice Ravel ont été invités à monter à la tribune, et de façon improvisée, à faire part de leur expérience et à transmettre leur message. C’est ainsi que Christian Travers a pu présenter, avec le soutien de René Moreau, les actions de la 4ACG.

A suivi l’inauguration officielle d’une exposition sur la guerre d’Algérie, réalisée sous la direction des historiens Raphaëlle Branche, Jean-Jacques Jordi et Abderahmen Moumen. En tout vingt-trois panneaux qui resteront plusieurs semaines à l’assemblée nationale. Soixante-dix établissements scolaires ont déjà bénéficié de cette action de sensibilisation, complétée par deux jours de formation des professeurs et la fourniture d’une mallette pédagogique. Se voulant objective et reflétant tous les aspects et les vécus de cette guerre, elle passe cependant très vite sur la critique sévère du colonialisme qui caractérise la 4acg. Ceci peut s’expliquer par le fait que ce travail est destiné à un large public dont les sensibilités peuvent parfois différer de la nôtre. Ce qui n’empêche pas que se ressente une grande sympathie à notre égard.

La réception qui a suivi nous a permis d’avoir des échanges extrêmement utiles avec les personnalités présentes. Nous ne pouvons que souligner à ce propos l’hommage appuyé de la directrice de l’ONAC aux actions de la 4acg, notamment au geste symbolique du reversement des pensions au profit des Algériens, qui ont connu la guerre, et des Palestiniens, qui la subissent encore jour après jour.

Christian Travers. René Moreau

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.