Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Témoignages et documents > Du Sri-Lanka à l’Algérie et à la Palestine, l’itinéraire d’un religieux (...)

Du Sri-Lanka à l’Algérie et à la Palestine, l’itinéraire d’un religieux insoumis

lundi 20 janvier 2014, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Tout jeune religieux, Jacques Pous est envoyé au Sri-Lanka. Il y restera trente mois, le temps de constater sur le terrain les séquelles du colonialisme. C’est un choc. Il n’aura plus dorénavant qu’un objectif : combattre, où qu’elle s’exerce, l’oppression coloniale.

Lorsque survient la guerre d’Algérie, il refuse de partir. Passant outre les pressions des supérieurs de son ordre religieux, il déserte, soutenu par le mouvement Jeune Résistance. En 1961, il est engagé par le GPRA (Gouvernement Provisoire de la République Algérienne), pour enseigner en Tunisie. Quelques années plus tard, en 1968, la loi d’amnistie est votée en France. Il part alors en Kabylie, appelé par le gouvernement algérien, pour enseigner dans un lycée. Il y restera deux ans.

Totalement engagé dans les luttes de son temps, et fidèle à ses convictions anticolonialistes, il soutient depuis quarante ans le combat du peuple palestinien contre l’occupant israélien.
« Un parcours individuel n’a d’intérêt historique que s’il est l’empreinte d’un itinéraire collectif » affirme-t-il « il est l’expression de nombreuses rencontres et la manifestation d’une pensée qui, même si elle est minoritaire, appartient à une vision collective du monde ».

Tout au long de ce livre-témoignage, se révèle ainsi un cheminement spirituel et politique, individuel et collectif, qui nous mène de Jésus à Marx, de Gandhi à Frantz Fanon, pour aboutir à une dénonciation radicale du colonialisme.

La guerre d’Algérie a façonné toute une génération, ouvrant de multiples chemins à ses représentants. Celui de Jacques Pous l’a conduit de la foi à l’insoumission, de l’insoumission à la désertion, de la désertion à la résistance et à la solidarité, dans un esprit de révolte qui ne l’a jamais abandonné et qui en a fait l’homme « en éveil » qu’il est encore aujourd’hui.

Michel Berthelemy

De Gandhi à Fanon. Un religieux face à la guerre d’Algérie, de Jacques Pous, éditions Golias.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.