Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Interventions dans les écoles > Au collège de Rezé : une rencontre bien préparée

Au collège de Rezé : une rencontre bien préparée

dimanche 27 avril 2014, par Anne Doussin

Version imprimable de cet article Version imprimable

Ce 18 avril 2014, pour la quatrième fois, les membres de l’association étaient invités à témoigner au Collège de la Petite Lande à Rezé (Loire-Atlantique).

Contrairement aux années précédentes, l’information et l’enseignement sur le colonialisme et la guerre d’Algérie ont eu lieu avant la rencontre. Rappelons que le programme de troisième prévoit en tout et pour tout deux heures d’enseignement sur la colonisation et la décolonisation, c’est donc le choix délibéré des enseignants qui a permis aux jeunes d’aborder plus complètement cette période récente de notre histoire.

Un document de préparation très complet, élaboré par les professeurs, leur avait été proposé pour un travail individuel et en petits groupes. Les sujets étaient variés. Des restitutions à leurs camarades permettaient de vérifier les acquis et de sensibiliser l’ensemble des élèves aux différents thèmes retenus.
Ces thèmes étaient :

  • l’Algérie avant l’indépendance,
  • les revendications nationalistes,
  • le FLN,
  • la place des pieds noirs dans la société,
  • le rôle de l’OAS,
  • l’armée française en Algérie,
  • De Gaulle et l’Algérie,
  • le 17 octobre 1961,
  • les Harkis,
  • des voix contre la torture,
  • et enfin l’association 4acg.

Une semaine auparavant, nous avions aussi mis à leur disposition les panneaux explicatifs faits par l’association pour les établissements scolaires.
Les élèves avaient préparé, sur les sujets qu’ils avaient étudiés, une exposition précise et bien illustrée.
Trois classes d’élèves de 3e, sept adhérents de la 4acg, et c’était parti pour deux heures d’échanges….
Avoir étudié le sujet a permis aux élèves de poser davantage de questions, plus variées, plus précises sur les différents aspects de ce conflit, la façon dont les appelés ont vécu les événements, leur réflexion de l’époque, leur positionnement etc…

Bien sûr, ils ont aussi abordé la question du retour en Algérie, de l’accueil des Algériens, des relations qui s’établissent. Ils se sont intéressés à l’élection de Bouteflika à un quatrième mandat présidentiel.

Les élèves de troisième rassemblés…

Après une pause bien méritée, qui nous a laissé le temps de bien regarder l’exposition des élèves, les trois classes et les intervenants se sont retrouvés pour un dernier temps d ’échange .

Tous ont souligné l’intérêt des témoignages et discussions, qui rendent réelle cette page d’histoire. « Cela apporte un aspect humain en complément du cours ». Les élèves ont dit que « le message était bien passé ».
Et l’un d’entre eux d’ajouter : « Ce que je me demande, c’est ce que j’aurais fait si j’avais été à votre place… ». Ils ont aussi apprécié l’ouverture des propos sur l’Algérie actuelle, la situation du pays après l’indépendance.

Dans ces classes, il n’y a pas cette année d’élèves issus de l’immigration, et pourtant un tiers des présents a un proche touché par ce conflit : grand-père ancien appelé, ou grands-parents pieds noirs. Mais aucun n’a pu en discuter en famille, les questions sur ce sujet ayant toujours été éludées par les adultes.
Les intervenants de 4acg et les enseignants ont trouvé que les élèves étaient intéressés et très participatifs .
On constate que l’important travail de préparation des élèves, dont il faut les féliciter, a renforcé la qualité et la variété des échanges.

…et les membres de 4acg

Anne Doussin

Un document de préparation très complet, élaboré par les professeurs

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.