Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Projets que nous finançons > Al Kamandjâti : les petits musiciens palestiniens

Al Kamandjâti : les petits musiciens palestiniens

vendredi 22 septembre 2017, par Anne Doussin , Stanislas Hutin

Version imprimable de cet article Version imprimable

L’association Al Kamandjâti « Le violoniste » en arabe, est une association à but non lucratif, créée par Ramzi Aburedwan (originaire du camp de réfugiés d’Al Amari) en 2002. L’association travaille à rendre la musique accessible à l’ensemble de la société Palestinienne et d’enseigner la musique aux enfants Palestiniens, spécialement à ceux vivants dans des zones marginalisées. Par ce biais, elle contribue également à renforcer leur appréciation de la culture et identité Palestiniennes, ainsi qu’à les aider à explorer leur créativité et à s’ouvrir au monde extérieur.

L’association poursuit différents objectifs :

1/ Éducation musicale :
Aujourd’hui environ 500 enfants apprennent la musique avec Al Kamandjâti en Palestine et au Liban (vieilles villes de Ramallah, Jénine, camps de réfugiés d’Al Amari, Jalazon et Qalandiah, village de Deir Ghassana et les camps de réfugiés de Bourj el Barajneh et Chatila).

L’association enseigne également la musique depuis 7 ans dans les classes primaires des écoles des camps de réfugiés UNRWA d’Al Amari, Jalazon et Qalandiah, Al Tira ainsi que depuis plus de 2 ans dans des écoles publiques de la région de Marj ben Amer (Nord de la Palestine).

2/ Concerts et festivals :
Avec pour objectif de développer l’accès à la musique et à la culture en général à la population Palestinienne, l’association organise tous les ans un festival de musiques spirituelles et traditionnelles en Palestine. S’ajoutent à cela de nombreux concerts et ateliers qui viennent ponctuer l’année.

3/ Développement de la lutherie :
L’association a contribué à former un des premiers luthiers Palestiniens pour les instruments à cordes classiques occidentaux. Après plusieurs années d’études et son retour en Palestine, AK lui a ouvert un atelier où il répare l’ensemble des instruments à corde, ainsi que fabrique des violons, altos et violoncelles. AK a fait de même pour les pianos et les instruments à vents.

4/ Formation de musiciens Palestiniens professionnels
Finalement, AK travaille sur la formation de jeunes musiciens Palestiniens professionnels afin également de combler le manque qui existe sur place pour un grand nombre d’instruments.

Description du projet soutenu par la 4ACG : l’éducation musicale dans le camp de réfugiés de Qalandiah

L’association Al Kamandjâti a commencé à travailler dans le camp de réfugiés de Qalandiah en 2006 avec 10 élèves, et ce, en collaboration avec le centre des femmes du camp. Ensuite, et en parallèle à ces cours, l’association a commencé en 2010 à donner des cours d’éveil musical dans les classes primaires des 2 écoles UNRWA du camp. Et depuis 2014, la 4ACG soutient Al Kamandjâti pour la mise en place de ce projet, l’objectif étant d’améliorer et développer l’accès à l’appréciation et l’éducation musicales à la population du camp de Qalandiah. Aujourd’hui, environ 50 enfants suivent annuellement des cours de musique et environ 130 autres suivent des cours d’éveil musical dans les classes des écoles de l’UNRWA du camp.

Les élèves de l’association en concert

Association Al Kamandjâti : http://www.alkamandjati.com/accueil/

Cliquer sur la première image pour visualiser le diaporama

Portfolio