Accueil > Vie de l’association > Hannah Arendt, comment asservir un peuple

Hannah Arendt, comment asservir un peuple

lundi 24 juin 2024, par Michel Berthelemy , Assia Yacine

En ces temps troublés, tant en Algérie où la liberté de la presse est muselée, qu’en France où elle risque de l’être à son tour, notre amie Assia Yacine nous rappelle fort à propos ces mots de la politologue, philosophe et journaliste Hannah Arendt :

« À partir du moment où nous n’avons plus de presse libre, tout peut arriver. Ce qui permet à une dictature totalitaire ou à toute autre dictature de régner, c’est que les gens ne sont pas informés ; comment pouvez-vous avoir une opinion si vous n’êtes pas informé ? Si tout le monde vous ment en permanence, la conséquence n’est pas que vous croyez les mensonges, mais plutôt que personne ne croit plus rien.

En effet, les mensonges, de par leur nature même, doivent être modifiés, et un gouvernement menteur doit constamment réécrire sa propre histoire. Le destinataire ne se contente pas d’un seul mensonge – un mensonge qui pourrait durer jusqu’à la fin de ses jours – mais il reçoit un grand nombre de mensonges, selon la direction du vent politique.

Et un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut plus se décider. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir, mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez alors faire ce que vous voulez. »

Nous voilà prévenus !

Extrait de l’entretien avec Hannah Arendt – Un Certain Regard (1973) disponible sur :

https://tribune-diplomatique-internationale.com/2021/hannah_arendtcertain_regard_1973/

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.