Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Vie des régions > Pays de Loire > Une soirée interculturelle avec ALFA à La Roche-sur-Yon

Une soirée interculturelle avec ALFA à La Roche-sur-Yon

samedi 4 avril 2015, par Anne Doussin , Bernard Pointecouteau , Gilles Champain

Version imprimable de cet article Version imprimable

La ville de La Roche sur Yon est jumelée avec la ville de Tizi-Ouzou en Kabylie depuis 1988, et l’Association Algérie France Amitié (ALFA) s’y montre très active.
Troisième rencontre avec ALFA à la Roche sur Yon 85

En 2012, à la Roche sur Yon, à l’occasion des journées Algéro-Yonnaises et du 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, nous avions participé avec Paul Templier, à une première table ronde organisée par l’Association Algérie France Amitié (ALFA). Sur le thème ’’La paix et la réconciliation ’’, devant un large public et avec d’autres intervenants, nous avions évoqué alors l’action des 4acg.
Une nouvelle participation a eu lieu en 2013, autour des écrits de Mouloud Feraoum et de livres récents sur l’Algérie par différents auteurs vendéens . Gilles Champain et Georges Drouin étaient présents pour présenter notre ouvrage « Guerre d’Algérie, Guerre d’Indépendance » et donner des compléments d’information.
Cette année, nous étions conviés à une troisième rencontre à la maison de quartier de la Liberté, pour évoquer le vécu de la guerre d’Algérie par ses acteurs et leurs familles. Au côté de la vice-présidente Mme Roselyne Azouaou, Amar Amenouche, président d’ALFA, a présenté le programme de la soirée et ses divers intervenants : Said Rebih fils de harki, Gilles, Georges et Bernard de la 4acg. Il a regretté l’absence de Smaili Belkacem militant de l’indépendance, en France. Notre ami Pierre Daumas et son épouse étaient présents dans le public d’environ 70 personnes, très attentif, composé de jeunes algériens, de français et de couples algérien-français.

Sollicité par Amar, chacun de nous a pu évoquer son parcours en Algérie, avec parfois beaucoup d’émotion et de sensibilité. Les orientations et actions de notre association ont également été développées. Le témoignage de Saïd né en France a été très riche et très fort, montrant toute la complexité du vécu difficile des familles de harkis hier, comme celle de leurs descendants aujourd’hui.
Des échanges avec la salle, retenons celui d’une femme qui a été déracinée à 16 ans de son pays et dont les parents « pied-noir » étaient petit artisan et fonctionnaire. Avec regret et émotion, elle fait ressortir toute la différence entre les grands colons et le petit peuple des européens (commerçants, artisans, employés…) qui aspiraient à pouvoir vivre en paix sur la terre de leurs aïeux.
Celui également d’une autre personne, fille d’un ancien appelé qui en regard des témoignages, s’étonne que nous n’ayons pas de haine envers les arabes : « Mon père qui a vécu cette guerre est le plus raciste des hommes que je connaisse ».
Toute cette soirée s’est déroulée dans une atmosphère chaleureuse et fraternelle avec des échanges qui se sont prolongés autour d’un buffet familial et spécialités maghrébines. Notre livre « Guerre d’Algérie, Guerre d’Indépendance » ainsi que le DVD « Retour en Algérie » d’Emmanuel Audrain, ont bien retenu l’attention des personnes présentes.

Gilles, Pierre, Georges, Bernard.

Nous avions déjà participé à une soirée d’échanges avec cette association.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.