Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Une « Ambassade de Palestine » à Nantes…

Une « Ambassade de Palestine » à Nantes…

Et un 194éme siège à l’ONU

jeudi 22 septembre 2011, par Anne Doussin

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 23 septembre, l’ONU doit se prononcer sur la demande de reconnaissance de la Palestine comme membre de l’ONU. Les gouvernements ont des avis partagés, des actions sont menées. C’était hier à Nantes.

Ce mercredi 21 septembre 2011, à l’appel de l’ AFPS44 ( Association France Palestine Solidarité 44) rejointe par la LDH et de nombreuses associations, nous étions une centaine ( selon Ouest-France, qui a du relever ce chiffre en début de manifestation), mais certainement 300 par la suite, regroupés pour soutenir la demande d’adhésion de La Palestine à l’ONU.

Nous étions quelques membres de 4acg à nous être joints à ce rassemblement.

Symboles…

Devant une banderole « Ambassade de Palestine » et un siège bleu étiqueté « Palestine 194 », Sandrine Mansour Mérien, historienne, et Pierre Lepardoux, co-président de l’AFPS44, se sont exprimés.

« La Palestine existait avant Israël, c’est un peuple à part entière, qui existe. Elle a donc le droit d’accéder à ce statut » déclarait Sandrine Mansour Mérien.

Elle voit dans ce 194e siège un symbole, en écho à la résolution 194 (III) des Nations Unies du 11 décembre 1948. Celle-ci définissait les modalités de règlement du problème de Palestine : le libre choix pour les réfugier de retourner dans leurs foyers avec l’assurance d’une cohabitation pacifique, une indemnisation de leurs biens pour les autres, la libre circulation sur l’ensemble du territoire, l’accès le plus libre possible pour tous à Jérusalem, aux ports et aérodromes etc…

Rue de la Paix en Palestine

Depuis soixante ans, cette résolution n’a jamais été appliquée.

« Pour que des négociations utiles aient lieu, il faut d’abord partir sur des bases différentes. Cette demande auprès de l’Onu en est une étape importante » affirme Pierre Lepardoux.

De nombreux jeunes palestiniens sont venus manifester, et les jeunes filles étaient bien les plus dynamiques, clamant et chantant « Palestine vivra ».

Des manifestations de ce type se sont déroulées dans de nombreuses villes de France, concomitantes à celles que les Palestiniens organisent à Ramallah.

En marche vers la préfecture.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.