Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Si vous avez oublié des cadeaux !

Putain de guerre : Les nouveaux albums de Tardi et le livre de Joshua Key

Si vous avez oublié des cadeaux !

La guerre décortiquée sans concessions

jeudi 24 décembre 2009, par Hubert Rouaud

Version imprimable de cet article Version imprimable

Putain de guerre : le même qualificatif décerné à la guerre 14/18 et à celle d’Irak par des auteurs qui ne se sont pas concertés, mais qui ont tous deux découvert des horreurs comparables, l’un à travers des archives, l’autre par sa propre expérience

Trois documents réunis dans un coffret.

Comme Tardi, je me souviens d’un grand-père qui avait fait la guerre 14/18. Le mien, à son retour, n’avait plus d’épouse pour l’accueillir, puisqu’elle avait succombé à la grippe espagnole. Ma mère me rapportait les abominations dont il avait été témoin et qu’il avait évoquées par la suite devant ses enfants, alors qu’il était d’un naturel plutôt réservé. Ce témoignage indirect, j’en fus imprégné au point de couper la parole à mon professeur d’ histoire de mathélem, évoquant le général Nivelle, en m’exclamant : ” Ah oui le boucher de la Marne ! ”. Car c’était le qualificatif que lui avaient attribué les soldats. Le prof qui était fier d’une « légion d’honneur », acquise avec vaillance….dans un service planqué de l’intendance, me remit sèchement en place car il était porteur d’une histoire officielle qui en 1954 ne souffrait pas encore la critique. Trois ans plus tard l’histoire était encore intouchable puisqu’on interdisait la projection en France des “ Sentiers de la gloire” nouveau film de Stanley Kubrick. L’armée française a toujours été longue à la détente pour admettre ses turpitudes …avec par ailleurs la complicité des politiques.


Toutes les horreurs de la grande guerre, mais aussi le courage et la solidarité des “piou-pious”, devenus trop rapidement des “poilus”, le dessinateur Tardi les raconte avec talent dans « Putain de guerre ». Avec aussi un souci de la vérité qui le conduit à fouiller dans les archives et à dessiner ses croquis à partir des photos et du matériel découvert dans un futur musée consacré à la grande guerre. Il se rend également sur le terrain pour observer de plus près les vestiges de la réalité. Car, beaucoup l’ignorent , quatre-vingt dix ans après, les ravages de cette guerre sont encore palpables dans maints endroits. Des lieux conservés en forme de témoignage ou simplement abandonnés à la dégradation du temps sans avoir été bouleversés.

Cette minutieuse recherche, effectuée avec Jean-Pierre Verney pour construire la bande dessinée, est aussi illustrée par des annexes historiques et un DVD remarquable joint aux deux albums.

Le dernier CD que Dominique Grange a consacré à la « Grande guerre » .

Le document filmé de ce DVD est une véritable leçon de savoir-faire et d’honnêteté intellectuelle. Parce qu’il nous montre en détail la quête du dessinateur et les archives qui sont à l’origine de ses dessins. Par exemple, les dessins effrayants des “gueules cassées”proviennent de photos que l’on découvre dans le DVD. Il en est de même des détails de l’armement, des munitions, des conditions de vie et des souffrances endurées par les soldats.
Le DVD comporte aussi des chansons de Dominique Grange ( une chanteuse dont certains couplets des années 68 résonnent encore dans nos têtes..Visitez son Blog.) Sa tonalité s’harmonise parfaitement à l’ambiance lourde de la guerre des tranchées. Comme la chanson qui suit et qui s’appelle : Petits morts du mois d’août.
 [1]

Un passage des albums nous concerne particulièrement car il recoupe une cause qui nous est chère : une véritable réhabilitation des fusillés pour l’exemple.
 [strong]

En quelques pages Tardi nous raconte cet épisode qui démontre la bêtise et le cynisme du grand état-major. Car lorsque l’inanité de cette boucherie éclate et que la troupe n’a plus un moral suffisant pour se faire trouer la paillasse sans broncher, il ne reste plus aux vieilles culottes de peau que la menace du châtiment suprême pour la faire sortir des tranchées et se battre pendant un mois …afin de progresser de cent mètres, au prix d’immenses sacrifices.
Écoutons Jacques Tardi en parler :

C’est donc l’occasion pour nous de rappeler une fois encore que Nicolas Sarkozy, toujours prompt à délivrer des discours de compassion lors des cérémonies du 11 novembre, n’a pas encore accepté la réhabilitation que nous lui demandions, laissant à un sous fifre le soin de botter en touche pour éviter de répondre clairement sur le fond.

Et quatre-vingt dix ans après la guerre 14/18 c’est le même président qui justifie l’envoi de 3000 soldats français en Afghanistan dans un bourbier chaque jour plus évident. Alors nous avons une autre idée de cadeau qui rejoint curieusement la première : les souvenirs d’un déserteur américain qui a refusé de faire la guerre en Irak.. Le titre du livre : « Putain de guerre ». En voici le résumé :

Le livre de Josua Key
Après une enfance pauvre dans un trou de l’Oklahoma et un milieu violent et conservateur, Joshua Key se marie très jeune et devient père à vingt ans. Pour subvenir aux besoins de sa famille, il s’engage dans l’armée. Dès les premiers jours de la seconde guerre du Golfe, il est envoyé en Irak. Installé dans la ville de Ramadi, son régiment multiplie les interventions musclées chez les civils irakiens : pillages, violences, et parfois viols. L’insécurité est constante. La règle numéro un répétée aux troupes est de tirer d’abord, vérifier ensuite. Posté ensuite à Fallujah, Joshua assiste à une suite d’actes barbares et gratuits commis par des soldats qui ont perdu la tête. D’autres monstruosités vont le conduire au bout de huit mois à vouloir trouver un moyen de fuir cette guerre inhumaine et injustifiée. Joshua Key insiste sur le fait qu’il était un bon Américain, prêt à servir son pays loyalement et sans réserve. En permission pour quinze jours aux Etats-Unis, il décide de déserter au Canada. Aujourd’ hui, il tente d’obtenir l’autorisation d’y rester. Il participe à des conférences où il dénonce les horreurs de la guerre et accuse la politique de George W. Bush envers le peuple irakien.

Aujourd’hui, au moment où l’armée américaine se retire d’Irak, Obama envoie 30.000 soldats supplémentaires en Afghanistan. Toutes les organisations de vétérans pacifistes aux USA, en Australie, en Allemagne avec lesquelles nous sommes en contact, non seulement demandent l’arrêt de cette guerre mais soutiennent les soldats qui refusent de partir dans ce nouveau guet-apens.

Alors si notre président de la République veut éviter que des soldats français reviennent de Kaboul en criant eux aussi « Putain de guerre » il serait bien avisé, avant un enlisement encore plus désastreux, d’éviter de nouvelles disparitions de ses compatriotes, dans une bataille qui protège avant tout la fraude électorale et les bénéfices de la drogue et de la corruption.



✰Le musée de l’air et de l’espace présente jusqu’au 31 janvier 2010, à l’aéroport du Bourget une exposition consacrée à l’album « Putain de guerre » et à Tardi : Renseignements

Et puis une autre idée de cadeau au rayon librairie : Jacques Ferrandez illustrant Albert Camus d’après L’Hote, un récit qui se situe dans l’Algérie colonialiste VOIR.


[1 Si vous n’avez pas de son, téléchargez la chanson ICI

[strongRappelons que le secrétaire de notre association s’était adressé au Président de la République le 22 janvier 2009 afin que tous les fusillés pour l’exemple de la Première guerre mondiale bénéficient enfin d’une véritable réhabilitation. (voir Article du site).Son cabinet nous avait répondu par une lettre dont le contenu dérisoire et désinvolte esquivait notre demande.( Voir en Open Office ce Chef d’œuvre de la non-réponse ou en WordICI.)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.