Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Projets que nous finançons > Archives des projets que nous finançons > Projets 2009 > Remise du prix Maurice Audin le 4 février à Alger

Après la cérémonie du 15 décembre à Paris…

Remise du prix Maurice Audin le 4 février à Alger

Un symbole de réconciliation et d’hommage à un français qui voulait une Algérie indépendante

mardi 9 mars 2010, par 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

Nous vous avions récemment informés de la remise du prix Audin de mathématiques le 15 décembre 2009 à Paris. Cet article donnait en outre les liens vers des documents afin de mieux comprendre pourquoi l’État ne veut pas soulever la chape qui recouvre cette affaire.

Il était important que ce prix, auquel a contribué notre association l’AAAACG, soit un évènement partagé des deux côtés de la Méditerranée, car c’est aussi
un symbole du souvenir et de la réconciliation.

De droite à gauche, M.M. Rebah historien, M.Tou recteur de l’université de Sidi-Belabbes, G.Tronel, M.H. Arouag DGRSDT, M. Benzahgou, recteur de l’université de Bab Ezzouar-Alger, M. L. Sifeddine DVITT.

La direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique de la République algérienne (DGRSDT) était représentée par son directeur général , M. Hafid Arouag et le directeur de la direction de la valorisation, de l’innovation
et du transfert technologique (DVITT), M. Labed Sifeddine . Elle accueillait donc le 4 février 2010 une délégation française composée de Gérard Tronel ( secrétaire de l’Association Maurice Audin et ami de notre association), Pierre Audin, fils de Maurice Audin et Vincent Guedj, lauréat français 2008, dans le cadre d’une remise du prix à des lauréats algériens qui n’avaient pu se rendre en France.

Minute de silence en souvenir de Maurice Audin.

Des personnalités algériennes de l’enseignement et de la politique étaient également présentes, ainsi que M. Mohamed Rebah, ancien journaliste au journal « Alger Républicain », historien, qui était déjà venu témoigner à Paris le 15 décembre 2009.

Cette direction ( DGRSDT) a d’ailleurs contribué d’une manière appréciable au montant du prix. Ce geste est d’autant plus significatif qu’il consacre un véritable partenariat entre l’Association Maurice Audin, les sociétés mathématiques françaises et algériennes, et la DGRSDT, dans un esprit de coopération au service d’une grande cause : la recherche de la vérité sur un odieux assassinat encore couvert par l’État français.

M. Mouffak Benchohra, lauréat 2008 avec G.Tronel.

Par ailleurs c’est le seul prix de mathématiques de haut niveau qui est décerné en Algérie. Il contribue donc à faire connaitre dans la communauté scientifique les nouveaux talents d’un pays qui veut affirmer sa place au plan international.

Coté algérien ce sont des « forces jeunes » qui ont pris en main cette affaire et qui ont en projet de réaliser à Alger un centre d’excellence en mathématiques.

Coté français, les forces sont plus « anciennes ». Nous invitons donc tous ceux qui, comme nous, condamnent tous les excès commis durant la guerre d’Algérie, à prendre la relève pour soutenir l’Association Maurice Audin, et contribuer ainsi aux objectifs rappelés plus haut.

( Pour joindre cette association vous pouvez prendre contact ICI).


N’oublions pas Maurice AUDIN
La vidéo de la remise du prix à Paris et Alger

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.