Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Pour une reconnaissance par la France des massacres du 8 mai 1945 en (...)

Pour une reconnaissance par la France des massacres du 8 mai 1945 en Algérie

mercredi 26 avril 2017, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Comment célébrer le retour à la paix le 8 mai 1945 en France tout en occultant ce qu’il s’est passé en Algérie ce même 8 mai ?

Ce jour-là et les suivants, des manifestations pacifiques ont rassemblé des milliers d’Algériens à Sétif, Guelma et Kherrata. Il a suffi qu’un jeune Algérien brandisse, à Sétif, le drapeau de son pays pour que soient déclenchés des mouvements de foule, des tirs, et finalement une répression sanglante : des dizaines de milliers de civils algériens ont été massacrés par la police, la gendarmerie, des milices armées par les autorités locales, et l’armée française agissant sur ordre de l’exécutif. A la suite de cette répression massive, on a déploré à Sétif une centaine de victimes européennes.

Le 19 mars 2016, le Président de la République a reconnu que le système colonial français en Algérie était « injuste » et « niait les aspirations des peuples à décider d’eux-mêmes ». Il serait urgent qu’il reconnaisse aujourd’hui la responsabilité de la France dans les massacres de mai 1945 en Algérie, qu’il faut bien qualifier de crimes d’État. Le conseil municipal de Paris, ainsi que plusieurs autres villes de France, ont adopté l’an dernier des vœux dans ce sens. En 2015, un collectif unitaire, dont fait partie la 4acg, s’est constitué pour demander cette reconnaissance. Cette année encore, ce collectif se mobilise pour demander, outre la reconnaissance de ces crimes, l’ouverture de toutes les archives relatives à ces événements tragiques.

Pour appuyer ces demandes, le collectif invite à un grand rassemblement le 8 mai 2017, à 17h, sur la Place de l’Hôtel de Ville de Paris.

Une réunion publique se tiendra le mardi 2 mai à Paris, de 19h à 23h, 17 rue Léopold Bellan, dans le 2e arrondissement.
Organisée par la LDH, Au nom de la Mémoire, et les quotidiens Mediapart et El Watan, la soirée sera introduite par Mehdi Lallaoui et Robert Simon, suivie de la projection du film de Mariem Hamidat, « Mémoires du 8 mai 1945 ». Un colloque international réunira ensuite Abdelmadjid Merdaci, de l’Université de Constantine, Malika Rahal (IHTP-CNRS), Kamel Beniaïche (El Watan) et Jean-Pierre Peyroulou (EHESS).

Enfin, Edwy Plenel animera une table ronde avec Catherine Coquery-Vidrovitch, M’Hamed Kaki, Olivier Le Cour Grandmaison, Gilles Manceron, Emmanuelle Sibeud et Louis-Georges Tin.

programme complet de la soirée  :

L’Autre 8 mai 1945 et sa reconnaissance par la France

Massacre de Sétif, Guelma et Kherrata

Articles de Mediapart et de El Watan annonçant cette réunion :
https://blogs.mediapart.fr/edition/complices/article/270417/l-autre-8-mai-1945-et-sa-reconnaissance-par-la-france

http://www.elwatan.com/actualite/debat-public-a-paris-autour-des-massacres-du-8-mai-1945-en-algerie-28-04-2017-344173_109.php

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.