Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Projets que nous finançons > Archives des projets que nous finançons > Projets 2013 > Palmiers-dattiers de la Vallée du Jourdain

Palmiers-dattiers de la Vallée du Jourdain

samedi 23 novembre 2013, par Michel Berthelemy, Geneviève Coudrais

Version imprimable de cet article Version imprimable

En 2013, la 4ACG a voté une subvention de 5 000 euros en faveur d’une action menée par des paysans du nord de la Vallée du Jourdain, à savoir la plantation de palmiers-dattiers et l’installation de chambres froides pour la conservation des fruits. L’objectif final étant d’ancrer les paysans sur leur terre en leur permettant d’acquérir la maîtrise de la filière, de la récolte à la commercialisation. Cette subvention porte à 29 000 euros le montant, en trois ans, de la contribution 4ACG.

Une phase pilote avait été mise en place afin de tester la validité du projet : 225 palmiers avaient été plantés par 15 fermiers en juin 2010, et en avril 2011, une chambre froide avait été installée à Al Jiftlik, pour un budget de 50 000 euros, financé par des groupes AFPS, des particuliers, ainsi que par le CNCM et la 4ACG.

Le programme 2012-2014

La réussite de la phase pilote a débouché sur un programme 2012-2014 plus ambitieux : plantation de 1365 dattiers et installation de six chambres froides sur une période de 3 ans. Le budget, d’un montant de 250 000 euros, est assumé par des donateurs institutionnels.

Plantation de palmiers : 225 arbres ont été plantés en juin 2012, et 300 en juin 2013, avec l’appui d’un ingénieur agronome. Quelques incidents sont survenus, dûs à l’armée israélienne qui, à plusieurs reprises, a procédé à des expulsions temporaires, détruit des tentes et mené des manœuvres militaires dans la vallée.

Installation de chambres froides : à Al Auja, une chambre froide a été agrandie. Une petite ligne manuelle de préparation-conditionnement a été remplacée par une ligne semi-automatique. D’où création d’une cinquantaine d’emplois, majoritairement féminins. Une partie de la production a été exportée.
En septembre 2013, une nouvelle chambre froide a été installée à Marj Al Ghazal pour la récolte en cours. Aux douze fermiers actuellement sur le projet, devraient se joindre d’autres paysans, laissant envisager l’installation d’une ligne de préparation et de conditionnement dans les mêmes locaux.

L’action fait l’objet d’un suivi régulier. Plusieurs fois par an, l’AFPS, porteur du projet, rend visite aux acteurs de terrain et rencontre les partenaires.

Rappelons qu’au-delà de l’appui concret apporté aux fermiers dans leur résistance à l’occupation, le projet constitue un support précieux à des actions d’information et de sensibilisation sur la situation des Palestiniens de la Vallée du Jourdain.

Geneviève Coudrais
Michel Berthelemy

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.