Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Malika, nouvelle adhérente : il y a quelques années, je vous aurais maudits (...)

Malika, nouvelle adhérente : il y a quelques années, je vous aurais maudits !

lundi 1er avril 2019, par 4acg

Version imprimable de cet article Version imprimable

Malika connaît la 4acg depuis peu. Pour en savoir plus, elle a voulu participer à notre assemblée générale de Dijon. Le jour même de son retour, elle nous écrit cette lettre :

Parmi cette population aux cheveux grisonnants voire blancs, à la démarche lente, parfois aidée d’une béquille, je me sens très très jeune…
Mais après quelques minutes d’échanges, la pertinence des analyses, l’hypersensibilité, les propositions d’actions, ma perception fait volte-face.
La jeunesse est une notion relative !
Ils sont plus actifs que moi et mes homologues, leur militantisme n’a pas une ride !
Des activistes de la paix, au top de l’actualité, ils tractent les évènements auxquels la 4ACG aurait sa légitimité.
Visionnaires, clairvoyants, conscients de l’âge des adhérents qui composent le contingent de leur association, ils s’ouvrent aux ami(e)s comme moi.
Pour anticiper la suite, la 4ACG s’inscrit dans une voie moderne encourageant la parité et offrant une place noble aux jeunes.

Je suis bluffée par l’ouverture d’esprit de l’association et sa créativité.
Je suis bluffée par vous, anciens appelés et par votre parcours.
Il y a quelques années je vous aurais maudits, vous accusant de tortionnaires de mon père et assassins de mes compatriotes algériens. Aujourd’hui, je vous comprends, je vous excuse, « pire encore » je vous admire.
Poitrines oppressées, vos cœurs se sont ouverts, vous avez laissé s’échapper ces souvenirs, tels des démons enfermés à double tour depuis des décennies, sur lesquels vous aviez cloué des planches, mis une chaine cadenassée…

Allégés, libérés, vous pansez vos blessures, réparez vos erreurs, vos horreurs en versant l’intégralité de vos pensions de combattant pour soutenir des projets en Algérie, pour construire des liens fraternels entre la France et l’Algérie et bien au-delà. En lutte contre la guerre, la colonisation, en faveur d’une école de la paix.

Evidemment séduite, je m’engage dans une des commissions organisées, celle de la jeunesse. Au côté des vétérans, j’espère œuvrer avec le même dévouement, la même solidarité pour la cause pacifique et contribuer à faire vivre les actions portées par cette commission.
En 2 jours, j’ai plus appris sur l’Algérie et sa guerre de libération contre le colonialisme que pendant mes 20 ans de scolarisation.
Belle leçon d’histoire, belle leçon de fraternité, belle exemplarité.

Je ne souhaite pas une longue vie à la 4ACG, je lui souhaite une vie éternelle !!

Malika Fecih, Herblay, le 01/04/2019

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.