Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Les cobayes humains à Reggane en 1961 : un livre et une évocation (...)

Les cobayes humains à Reggane en 1961 : un livre et une évocation théâtrale

mardi 30 août 2016, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 25 avril 1961, le dernier essai nucléaire en atmosphère avait lieu à Reggane, au Sahara. Nom de code : Gerboise verte. Selon un rapport confidentiel publié en 2010, des soldats ont été délibérément exposés à cet essai, avec pour objectif « d’étudier les effets physiologiques et psychologiques produits sur l’homme par l’arme atomique, afin d’obtenir les éléments nécessaires à la préparation physique et à la formation morale du combattant moderne ». Ce document, intitulé « la Genèse de l’organisation et les expérimentations au Sahara » aurait été rédigé par « un ou des militaires anonymes et « daterait de 1998 » (Jim Jarassé, in Le Figaro du 19 février 2010).

Ce jour-là, un groupe de soldats avait été envoyé au Sahara à bord d’un vol « secret-défense ». Dès l’atterrissage, revêtus d’une carapace épaisse, on les avait fait descendre au fond d’une fosse. La mission du groupe : au moment de l’explosion, sortir de la tranchée, s’avancer sur une petite distance en direction du point d’impact, et enfin faire demi-tour. Le groupe s’arrêtera à 275 mètres de l’endroit où la bombe a explosé. Objectif : mesurer les effets de l’onde de choc et des radiations sur des cobayes humains, au même titre que sur les animaux attachés à des piquets, atrocement brûlés et écorchés, comme les ont découverts les soldats après leur sortie (Jean-Claude Lebrun, in L’Humanité du 5 février 2015).

Par la suite l’épisode a été soigneusement occulté par les autorités, cela va sans dire. Si bien qu’à ce jour, les archives sont toujours, pour l’essentiel, inaccessibles. Les vétérans des essais se battent depuis des années contre la maladie et vivent dans une angoisse permanente. Une loi d’indemnisation a bien été votée en 2009, mais elle reste largement insuffisante au vu du préjudice irréversible subi par ces hommes.

Pour évoquer ce scandale caché, un écrivain, Christophe Bataille, s’est appuyé sur le carnet griffonné à l’époque par celui qui avait été désigné pour diriger le groupe. Sous le titre « L’Expérience » (paru chez Grasset en 2015), ce texte a été adapté au théâtre, et entame une tournée à travers la France.

En prêtant sa voix à des hommes qui en furent méthodiquement privés, en décrivant leur écrasement, Christophe Bataille arrache à l’oubli l’histoire du Centre saharien d’expérimentations militaires, et de ses victimes sans nom ni matricule, rejetées hors de notre mémoire collective.

Pour tout renseignement : Théâtre de l’Ouverture, à Locquirec : 02 98 67 47 09 ou 06 01 74 24 40.

theatrede louverture.tech

L’Expérience, seul en scène de Joël Cudennec d’après le roman de Christophe Bataille, mise en scène de Dominique Diéterlé


« La Genèse de l’organisation et les expérimentations au Sahara » Confidentiel Défense

à télécharger

http://www.obsarm.org/essais-nucleaires.pdf

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.