Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > L’occupation coloniale du Sahara occidental par la Maroc

17 février : de lourdes peines pour 24 accusés

L’occupation coloniale du Sahara occidental par la Maroc

ou quand un colonialisme chasse l’autre…

jeudi 21 février 2013, par Daniel D.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Ne vous attendez pas ce matin (18.02.2013) à un reportage : tous les ami-e-s du peuple sahraoui sont encore sous le coup de la violence des terribles condamnations (20, 25, 30 ans, perpétuité) qui se sont abattues sur les 24 prisonniers de Gdeym Izik hier.
Les membres de 4acg, témoins, acteurs ou contemporains des ravages causés il y a un demi-siècle par le colonialisme en Algérie ne pouvaient rester insensibles au sort des Sahraouis privés de leur élémentaire droit à disposer d’eux-mêmes.
Malgré la difficulté de mise en œuvre, 4ACG a déjà ponctuellement aidé à l’envoi d’observateurs des Droits Humains dans les territoires occupés du Sahara. Sur notre site, vous en retrouverez trace dans les projets 2011. En outre, 4acg est membre observateur de la Plateforme du Corelso (Comité pour le Respect des Libertés et des Droits humains au Sahara Occidental)

Hier, 24 civils sahraouis ont donc été condamnés par un tribunal militaire sur la base de prétendus aveux signés sous la torture et les yeux bandés, pour des crimes qui permettent de les neutraliser ; les criminaliser permet de faire oublier qu’ils sont des prisonniers politiques, activistes des Droits de l’Homme et en premier lieu de la mise en application de l’autodétermination que leur promet l’ONU depuis des années. Le sort inique qui leur est fait est aussi la conséquence de l’intolérable complaisance des grands états - au premier rang desquels la France - à l’égard du Maroc oppresseur. C’est là une écrasante responsabilité. Ce matin les sites du Polisario écrivent que ces condamnations surdimensionnées montrent la faiblesse du Maroc et laissent augurer une prochaine « victoire ». On aimerait y croire ; on peut aussi s’étonner que, désespérés devant tant d’injustices cumulées, certains n’aient pas encore été tentés de basculer entre les mains des premiers venus des manipulateurs, - ils n’en manque pas dans la région !
Saluons le courage de ces hommes et faisons tout ce qui peut l’être pour les sortir de ces geôles de sinistre réputation et qu’ils puissent vivre dans un Sahara libre de toute occupation.

Daniel D.
[ membre de 4acg et ayant effectué une mission au Sahara occupé en 2009]

Sur la colonisation proprement dite, on peut consulter avec profit le Site de SPS : Sahara Press Service

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.