Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > L’insurrection des consciences est une exigence de civilisation

L’insurrection des consciences est une exigence de civilisation

mardi 13 décembre 2016, par Alain Desjardin

Version imprimable de cet article Version imprimable

Alep, ville Syrienne martyre est portée par l’actualité médiatique. La reprise d’Alep Est serait conduite par l’armée de Bachar Al Assad, dirigée et coordonnée par des officiers russes, disposant au sol « de légions étrangères » originaires de pays comme le Liban, l’Iran, la Tchétchénie, l’Afghanistan, le Pakistan, l’Irak… Par ailleurs, il est difficile de connaître ce qui compose les divers groupes rebelles d’Alep Est.

Cette guerre de la Syrie, a été voulue par le dictateur de Damas. Les manifestations massives des années 2010-2011 du peuple Syrien avaient pour objectif de changer le pouvoir politique autocrate et répressif d’Assad. Les appels de ces mouvements pour des soutiens extérieurs n’ont pas été entendus. Cette lâche indifférence internationale a permis à Bachar Al Assad d’organiser militairement de sanglantes répressions et de libérer de ses prisons des assassins et des islamistes salafistes contre le peuple réclamant la création d’un pouvoir démocrate.

Ceci favorisera la croissance de Daech et la naissance du projet d’état islamique en annulant les frontières syro-irakiennes (frontières tracées par les colonisateurs de France et de Grande-Bretagne à l’issue de leur période coloniale du 19e siècle). Concurrent d’Al Kaïda, Daech a déclaré la guerre aux « mécréants », à l’occident et à ses alliés.

Toutes les guerres sont horribles. Après l’Irak, la Syrie est un terrain d’expérimentation des dernières technologies des armes de surveillance et de destruction des populations et de leurs patrimoines.

Sont aussi organisées systématiquement de nouvelles pratiques de tortures des populations civiles, notamment sur les enfants.

Quels sont les enjeux poursuivis par la Russie et l’Iran en soutenant Bachar Al Assad ?

Jusqu’où vont aller les objectifs des iraniens (Chiites) et des saoudiens (Sunnites) alimentant les rivalités territoriales ?

Quelles sont les arrières-pensées de la coalition occidentalo-arabe dont les États Unis et la France, dans leur présente intervention militaire à Mossoul et Rakka, sans omettre les fractions Kurdes, la Turquie etc…

En même temps, et au delà du chaos irakien et syrien, d’autres guerres ethniques et géostratégiques se poursuivent, générant misère et migrations croissantes. Afghanistan, Pakistan, Yémen, Éthiopie, Soudan, Niger, Nigeria, Centrafrique, Libye… Par ailleurs, on ne peut perdre de vue l’augmentation d’actes terroristes au Bangladesh, en Indonésie, en Égypte et la politique d’humiliation permanente de l’état d’Israël à l’égard du peuple Palestinien, celle de l’état Marocain cyniquement soutenu par la France et l’Espagne, pour refuser au peuple Sahraoui un état autonome, tout en pillant ses richesses halieutiques, son phosphate.

Cet état général incomplet des situations de guerres et de conflits violents, de privations de droits humains élémentaires doit être combattu :

– Dénoncer les pratiques oligarchiques des puissants qui organisent les inégalités sociales et la misère, sources de migrations et de lâches attentats.

– Combattre l’explosion des trafics et des ventes d’armes où la France est très bénéficiaire de ce marché.

– Agir pour réduire l’impunité et le cynisme des dictateurs et des corrupteurs.

L’insurrection des consciences, dépassant toutes les idéologies politiques, religieuses, sectaires et ségrégationnistes, est une exigence de civilisation pour une humanité joyeuse et fraternelle.

Alain Desjardin
Président de la 4acg
12 décembre 2016