Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Ils ont tué des combattants pacifistes de la pensée libre

Ils ont tué des combattants pacifistes de la pensée libre

vendredi 9 janvier 2015, par Alain Desjardin

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 7 janvier, deux hommes masqués et lourdement armés se sont introduits dans les locaux de Charlie Hebdo. Pénétrant dans la pièce du comité de rédaction, ces terroristes ont lâchement assassiné les journalistes Charb, Cabu, Wolinski, Tignous et plusieurs autres militants du journal, puis deux policiers en service, soit douze personnes.
La France s’est figée dans la douleur !
Spontanément, des masses de gens sont sorties dans la rue, par douleur et compassion avec les victimes assassinées et les blessés.
Derrière cet assassinat, il y a des idéologues qui enseignent la haine de l’Occident afin de tuer la liberté de penser pour réduire la démocratie et le vivre-ensemble dans la diversité des opinions et des origines.
Le piège qui est posé, est de faire l’amalgame entre l’islamisme et l’islam. La situation est grave, déjà des mosquées sont attaquées, des textes racistes et de menace de mort circulent sur les réseaux sociaux.
Ce qui est nouveau aujourd’hui - par l’attractivité de jeunes qui s’engagent dans la guerre de l’Irak et de la Syrie - mine l’Occident, dont la France, en vue de favoriser une guerre civile. Daesh en est l’inspirateur, il est une menace qui évolue en sa faveur, pas seulement en Occident mais aussi pour fracturer mondialement le monde musulman.
Nous avons en mémoire, les horribles années de fin de XXe siècle en Algérie, où plus de cinquante journalistes, artistes et autres intellectuels ont été assassinés, ainsi que des dizaines de milliers de civils.
Le risque de guerre civile, on ne peut se libérer de cette pensée par la situation créée de violence et de xénophobie, est aujourd’hui une hypothèse dans divers pays européens, quand se lèvent publiquement des manifestations des extrêmes-droites.
Démocrates et laïcs, les adhérents de la 4ACG, ne peuvent se soumettre à la peur et se laisser submerger par la haine. Dans l’immédiat, l’urgence pour la 4ACG est d’apparaître dans toutes les manifestations de masse en affirmant que nous sommes tous « des Charlie ».
Pour demain, la 4ACG aura à débattre et à décider avec d’autres forces démocratiques, sans émotion, raisonnablement, en donnant du temps au temps, par une composition intergénérationnelle (jeunes et aînés) ; pour que de nouveaux axes d’action éducative, citoyenne et responsable, soient organisés prioritairement vers la jeunesse pour un monde de fraternisation.

Alain Desjardin, Président de la 4ACG
Le 9 janvier 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.