Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Témoignages et documents > « Histoire de l’Algérie à la période coloniale 1830-1962 »

« Histoire de l’Algérie à la période coloniale 1830-1962 »

dimanche 2 septembre 2012, par 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

Durant cette année du 50 ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, de nombreux livres sortent des maisons d’édition, des expositions présentent des documents au public, beaucoup de chaines de radio et de télévision offrent des programmes spécialisés et des colloques plus intéressants les uns que les autres font se rencontrer des experts pour débattre de la guerre d’Algérie et des perspectives d’évolution de ce pays.

Cependant, malgré les propositions de certains spécialistes, l’histoire coloniale n’est pas assez explorée dans toute son étendue. Même s’il nous vient à l’esprit deux exceptions commentées sur ce site : la première partie du récent colloque du Sénat et l’exposition du Musée de l’Armée aux Invalides de mai à juillet 2012.

C’est pourquoi la sortie du livre « Histoire de l’Algérie à la période coloniale 1830-1962 » , aux Éditions de la Découverte [1] et à la maison d’édition algérienne Barzakh, fera date.

Car c’est le travail de 83 collaborateurs en particulier algériens, français, américains et britanniques qui est réuni dans cet ouvrage, publié sous la direction d’Abdherramane Bouchène, de notre amie Ouanassa Siari Tengour [2], de Sylvie Thénault et de Jean-Pierre Peyroulou.

L’analyse de ces 130 années de colonialisme ans va ainsi nous rappeler des faits méconnus, comme l’absence de projet colonial lors de l’invasion ou un code de l’indigénat [3] apprécié comme un facteur de respect des coutumes locales !

On se souviendra aussi que l’éditeur français est l’héritier des éditions Maspero, cette maison qui ne cessa de nous ouvrir les yeux durant la guerre d’Algérie. En outre ce partenariat d’édition franco-algérien est encore un exemple sur la voie de la réconciliation. Comme l’est la volonté de donner part égale, entre français et algériens, aux pilotes du livre. Ce qui n’est pas facile lorsqu’en Algérie, comme le rappelle le PDG de la Découverte : " l’espace d’expression pour une histoire non officielle est réduit à la portion
congrue"…
.

Une présentation détaillée du livre faite par « Le Monde des livres » est disponible ICI avec un commentaire sur l’édition


[2qui a préfacé le nouveau livre de 4acg

[3voir l’intervention de Sylvie Thénault au Colloque du Sénat

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.