Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Vie des régions > Midi-Pyrénées > « Coup de Soleil » a invité la 4acg à Toulouse

« Coup de Soleil » a invité la 4acg à Toulouse

lundi 11 avril 2011, par Gérard Kihn

Version imprimable de cet article Version imprimable

Rencontre conviviale et enrichissante

film, témoignage et débat

Présentation d’un film de propagande de l’armée en Algérie.
Exposé par 3 membres de la 4acg de leur parcours militaire en Algérie.
Questions sur la torture. Rapports avec les algériens.

Le 18 mars 2011 à Toulouse, l’association « Coup de Soleil » a invité la 4acg représentée par Jacques Carbonnel, Rémi Serres et Gérard Kihn, pour exposer la nature et les buts de la 4acg ainsi que notre perception de la guerre d’Algérie devant une assistance d’environ 25 personnes. Cette association composée d’anciens et de fils de pieds noirs et d’anciens immigrés œuvre au rapprochement avec l’Algérie.

Avec la présentation d’un film de propagande de l’armée expliquant laborieusement son rôle dans l’Algérie pendant la guerre on a pu apprécier le degré de stupidité de l’argumentaire. Puis on est entré directement dans le vif du sujet.
Rémi Serres a présenté l’association ainsi que les circonstances de sa création et ses buts. Ensuite Gérard Kihn a évoqué les différents partenariats mis en route et les projets soutenus en Algérie, au Maroc et en Palestine en faisant ressortir les similitudes de situation de ce pays avec l’Algérie en devenir ainsi que les raisons d’une rébellion et de la résistance.

Jacques Carbonnel a quant à lui fait la description de la région d’Algérie au moment de son incorporation après un statut de sursitaire et ses doutes immédiats ainsi que sa résistance passive face aux velléités guerrières de sa hiérarchie. Enseignant il a refusé de faire l’école des officiers, ce qui lui a valu quelques désagréments immédiats. Il a également fait part de ses difficultés de résistance de soldat de 2e classe face à une hiérarchie omniprésente et mesquine ainsi que de ses craintes d’emprisonnement.
Rémi Serres et Gerard Kihn évoquèrent à leur tour leur parcours dans l’armée et la guerre.

Les questions furent de plus en plus précises sur la torture, les exécutions sommaires la répression et les conditions de vie des soldats et leur sentiments face à la guerre.
La question des harkis fut également abordée, sujet très sensible car dans l’assemblée il y avait des fils et filles d’anciens combattants et certainement des fils et filles de harkis. La position de la 4acg fut présentée avec notre humanisme coutumier et après une discussion serrée elle fut très appréciée car au-delà des positions idéologiques il reste des hommes avec leurs souffrances et les malheurs qui les ont accompagnés.

Après deux heures de débat notre intervention unanimement appréciée fut chaleureusement applaudie et le pot de l’amitié permit de continuer la discussion et d’aborder des points inédits.

Nous avions déjà rencontré cette association et nous pouvons dire que nous y avons notre place.

Gerard Kihn

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.