Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Brèves d’infos !

Brèves d’infos !

mardi 1er janvier 2019, par 4acg , Anne Doussin , Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Mis à jour le 10 mars 2020

Quand je sors je veux être libre, pas courageuse !
Le 8 mars, les femmes algériennes ont manifesté pour leurs droits. Parmi les slogans chantés ou écrits, voici quelques exemples qui donnent le ton de cette journée pas comme les autres :

« N’offrez pas de fleurs, le 08 Mars n’est pas la Saint-Valentin ». « On n’est pas venues faire la fête, on est venues pour que vous partiez ». « Il n’y a pas de festivités, il y a des manifestations ! » « Vive la femme algérienne libre ! » « 08 Mars, article 8 », « Women are the soul of the revolution » (les femmes sont l’âme de la révolution), « La voix de la femme est une révolution », « Révolte-toi, résiste, défie », « 08 mars 2020 avec le hirak » .« Les Algériennes ont porté toutes les guerres, tous les mouvements. Aujourd’hui, elles portent le hirak ». « Nous sommes les mères qui luttent depuis 25 ans pour connaître la vérité sur le sort de nos enfants disparus après leur arrestation par les services de sécurité ». « Le code de la famille, la violence et la hogra, qu’ils dégagent tous ». « Code de la famille à la poubelle ». « Les femmes algériennes luttent depuis 1962 pour leurs droits de femmes et de citoyennes » . Et le superbe « Quand je sors, je veux être libre, pas courageuse »
https://www.elwatan.com/a-la-une/la-voix-des-femmes-revoltees-enflamme-la-capitale-il-ny-a-pas-de-festivites-il-y-a-des-manifs-09-03-2020

« Objectif Hirak » : une révolution en marche suivie par cinq photographes algériens

Objectif Hirak retrace les événements des douze derniers mois à travers les regards croisés des chasseurs d’images Sofiane Bakouri, Ahmed Ait Issad, Dihia Gaci, Mohamed Bouzidi et Midou Baba Ali.

https://www.mediapart.fr/studio/documentaires/international/objectif-hirak-une-revolution-en-marche-suivie-par-cinq-photographes-algeriens

Quand les artistes deviennent partie prenante du hirak

Formidable mobilisation populaire, le hirak a été également l’occasion d’une stupéfiante effervescence de créations artistiques de haut vol, en particulier de chanteurs et de graphistes. Grâce à la puissance de leur force émotive, leur audience considérable sur le Web et les réseaux sociaux, en Algérie comme dans le reste du monde, a contribué de façon décisive à souder les « marcheurs » des vendredis et des mardis, ainsi qu’à populariser leur détermination à l’échelle internationale.

https://lundi.am/Quand-les-artistes-deviennent-partie-prenante-du-hirak


Djamila Bouhired : battez-vous jusqu’à la victoire !

Elle ne pouvait pas manquer le rendez-vous. Elle a tenu à marcher aux côtés des siens en ce vendredi qui boucle une année du combat des Algériens pour la démocratie. Djamila Bouhired, icône de la Révolution, ne cachait pas sa joie de se retrouver au milieu de la jeunesse de son pays et dans sa longue marche pour sa liberté. Sa présence booste le moral des manifestants. Le sien aussi. « C’est un bonheur que de vivre ces moments avec mes enfants.
Ce peuple mérite nettement mieux que ce qu’on lui propose », lâche-t-elle en poussant un soupir chargé de regrets mais sans jamais se laisser gagner par le désespoir. Elle n’a rien perdu de sa fougue. A 85 ans, elle continue de porter le combat pour une Algérie libérée de toute forme d’oppression. « Ma joie est totale en voyant ce peuple uni, déterminé et combatif pour la dignité de l’Algérie », confie-t-elle en descendant la rue Didouche Mourad noire de monde. « Je ne fais que mon devoir en venant marcher avec vous aujourd’hui », lance-t-elle aux jeunes qui venaient lui rendre hommage. Ils sont nombreux à vouloir immortaliser ce 53e vendredi de l’insurrection citoyenne avec l’héroïne de la guerre d’indépendance dont l’aura reste intacte.
« Je ne pouvais pas retenir mes larmes en la saluant, elle est un mythe vivant, une légende. L’avoir avec nous aujourd’hui dans la marche nous donne plus de courage pour poursuivre notre lutte. Elle est la preuve que nous sommes sur la bonne voie », relate une jeune fille saisie d’émotion en se prenant en photo avec son héroïne.
https://www.elwatan.com/edition/actualite/djamila-bouhired-a-marche-en-ce-53e-vendredi-battez-vous-jusqua-la-victoire-22-02-2020

Héritage de l’ère Bouteflika au niveau de l’État : « un champ de mines et de ruines », selon M. Belhimer, porte-parole du gouvernement
Le porte-parole du gouvernement, Amar Belhimer, a dénoncé, hier, l’héritage de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika, évoquant un « champ de mines et de ruines ». « L’Etat algérien est, depuis un an, dans un état de délabrement total (…).
https://www.elwatan.com/edition/actualite/heritage-de-lere-bouteflika-au-niveau-de-letat-belhimer-evoque-un-champ-de-mines-et-de-ruines-19-02-2020

A Sidi M’Hamed, le procureur demande la relaxe pour des manifestants

Dans son réquisitoire au procès des manifestants arrêtés lors des manifestations du 48e vendredi à Alger, le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, Ahmed Belhadi a demandé la relaxe pour tous les manifestants. Et il a plaidé, chose rare, en faveur de l’« indépendance de la justice ». Il a notamment déclaré : « Les Algériens marchent résolument pour une nouvelle Algérie, où la justice sera indépendante. Le peuple ne veut plus subir une justice aux ordres. Et en tant que représentant du ministère public, je refuse les injonctions et donc je demande l’application de la loi au profit de ces personnes. Le parquet demande la relaxe. » La relaxe a donc été requise pour les16 manifestants accusés d’« attroupement ».
https://www.elwatan.com/edition/actualite/tribunal-de-sidi-mhamed-letonnant-plaidoyer-du-procureur-pour-lindependance-de-la-justice-10-02-2020


Mardi des étudiants en Algérie : la cinquantième !

Alger, 4 février 2020. Après vendredi dernier, c’est au tour du hirak étudiant de franchir la barre des 50 manifs consécutives. « J’ai encore du mal à le réaliser ! » lâche Merouane, un jeune manifestant chevronné.
Comme d’habitude, le départ est donné à partir de la place des Martyrs. Il est 10h25. La foule commence à grossir. On note d’emblée qu’il y a plus de monde, plus d’étudiants.
https://www.elwatan.com/edition/actualite/50e-mardi-des-etudiants-nous-sommes-determines-05-02-2020

Trump autorise à nouveau les mines antipersonnel
Le président américain a levé, vendredi 31 janvier, les restrictions imposées depuis 2014 par Obama à l’armée américaine sur l’utilisation des mines antipersonnel. Communiqué de la Maison-Blanche : « Cette nouvelle politique autorisera le commandement militaire à utiliser, dans des circonstances exceptionnelles, des mines antipersonnel avancées et non permanentes spécialement conçues pour réduire les blessures infligées aux civils et aux forces partenaires ». Quel geste d’humanité, isn’t it ?

Déclaration d’Arnaud Montebourg, président de l’Association France Algérie(extrait)
« Ce pays (l’Algérie), si proche de nous, auquel nous rattachent les mille liens de l’histoire, de la langue, des hommes et des femmes vivant sur notre sol, s’engage dans une voie nouvelle ; affirmons donc l’urgente nécessité de renforcer notre solidarité. La mutation démocratique de l’Algérie est une chance historique. La France doit en prendre la mesure. L’Association France Algérie va proposer en tous domaines de mieux faire connaître les multiples possibilités de coopération : dans le domaine culturel, de l’édition au cinéma, dans le domaine économique, industriel, agricole, dans le domaine des relations internationales et de la paix, de nouvelles perspectives se dessinent ».
Paris le 21 janvier 2020

Israël souhaite plus que doubler la population dans ses colonies en Cisjordanie occupée, pour atteindre un million de colons d’ici à dix ans, a affirmé mercredi Naftali Bennett, le ministre israélien de la Défense. « Notre objectif est que d’ici une décennie, un million de citoyens israéliens vivent en Judée et Samarie ».
Environ 400000 colons juifs sont implantés actuellement dans des colonies en Cisjordanie occupée, territoire où vivent quelque 2,7 millions de Palestiniens. En incluant Jérusalem-Est, territoire annexé par Israël et qui ne fait pas partie de la Cisjordanie, quelque 600 000 colons sont établis dans les Territoires palestiniens occupés.
Plus tôt dans la semaine, les autorités israéliennes avaient approuvé la construction de 1936 nouveaux logements dans les colonies. Mesure condamnée condamnée par le ministère jordanien des Affaires étrangères, qui a rappelé dans un communiqué qu’il « n’y a aucune légitimité pour les colonies israéliennes qui violent le droit international ».
Source : AFP à Jerusalem
9 janvier 2020

Libération surprise de 76 détenus du Hirak
Soixante-seize personnes détenues dans le cadre du mouvement de contestation en Algérie ont été remises en liberté jeudi, dont une de ses figures, Lakhdar Bouregaâ, 86 ans, vétéran très respecté de la Guerre d’indépendance devenu un symbole de la répression. Lakhdar Bouregaâ a quitté la prison d’Alger où il était en détention préventive depuis le 30 juin. Lakhdar Bouregaâ n’est plus prévenu que d’outrage à corps constitué, et n’est donc plus passible que d’une simple amende.
https://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/algerie-76-detenus-du-mouvement-de-contestation-dont-lakhdar-bouregaa-liberes_2113312.html

Tebboune investi, le Hirak continue
Vainqueur de la présidentielle le 12 décembre, Abdelmadjid Tebboune a été officiellement investi jeudi 19 décembre. Après avoir prêté serment, il s’est adressé aux Algériens en leur demandant de le soutenir : « aidez-moi, encouragez-moi et, au besoin, corrigez-moi ! ». Annonçant une révision de la Constitution, il a évité d’aborder la question des détenus politiques et d’opinion et n’a pas dit un mot d’un éventuel dialogue avec le Hirak. Les manifestants se sont montrés déterminés à poursuivre la lutte commencée le 22 février dernier.
https://www.elwatan.com/a-la-une/abdelmadjid-tebboune-prete-serment-et-prend-officiellement-ses-fonctions-aidez-moi-encouragez-moi-et-au-besoin-corrigez-moi-21-12-2019

Appels au calme à la veille du 12 décembre
Plusieurs personnalités politiques et intellectuels, ainsi que de nombreux militants, multiplient les appels au calme et à la vigilance à la veille de l’élection du 12 décembre. Par ailleurs, les manifestants détenus pour leur soutien au Hirak ont entamé une grève de la faim jusqu’au 12 décembre au soir.
https://www.elwatan.com/a-la-une/appels-a-preserver-le-caractere-pacifique-du-hirak-le-devoir-de-vigilance-11-12-2019
https://www.elwatan.com/edition/actualite/en-soutien-a-laction-du-mouvement-populaire-les-detenus-en-greve-de-la-faim-11-12-2019

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.