Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Brèves d’infos !

Brèves d’infos !

mardi 1er janvier 2019, par 4acg , Anne Doussin , Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Mis à jour le 22 novembre 2019

Barracuda : 9 milliards pour des armes de destruction massive
Le 12 juillet dernier, le président de la République est venu célébrer à Cherbourg le lancement du premier sous-marin nucléaire d’attaque de la série Barracuda. Cinq autres devraient être construits d’ici à 2029. Coût de l’opération : 9,1 milliards d’euros. Pour mémoire, la loi de programmation militaire votée à l’automne 2018 a fixé un budget de 37 milliards d’euros d’ici à 2025 consacré à la modernisation de l’arme atomique. Rappelons aussi que 122 pays, dont la France, ont voté à l’ONU, en juillet 2017, le Traité d’interdiction des armes nucléaires.

Facebook censurerait-il le hirak ?

Depuis quelques mois, des comptes Facebook sont bloqués ou difficilement accessibles, notamment ceux des partisans du hirak et de la coupure avec les symboles de l’ancien système.
Des Algériens ont récemment manifesté devant le siège de Facebook à travers plusieurs capitales occidentales pour exprimer leur indignation face aux « restrictions imposées à l’opposition en Algérie à travers l’antenne émiratie » du géant américain des réseaux sociaux. Des sit-in ont été organisés à Paris, Bruxelles, Londres et Madrid pour transmettre un message fort au patron du plus grand réseau social au monde, Mark Zuckerberg, dont l’outil influent qu’il a créé en Californie se trouve au centre de la crise que traverse notre pays.
Le réseau Facebook, depuis le début du mouvement populaire, le 22 février dernier, est devenu une plateforme d’échanges entre militants du hirak, puis une véritable arène politique où s’affrontent les positions politiques. D’aucuns connaissent le phénomène des « mouches électroniques » et le travail de brouillage que ses promoteurs ont entrepris. Dernièrement, il a été constaté que les comptes des influenceurs, des lanceurs d’alerte, des opposants ont été fermés au fur et à mesure, les uns après les autres, dès leur signalement.
https://www.elwatan.com/a-la-une/comptes-bloques-ou-signales-facebook-censure-t-il-les-opposants-algeriens-21-11-2019

Bilan de l’attaque israélienne contre la bande de Gaza, les 12, 13 et 14 novembre 2019 :
34 Palestiniens tués, dont 8 enfants et 3 femmes
150 blessés, dont 45 enfants et 20 femmes
170 raids aériens en trois jours
30 maisons détruites
160 habitations touchées
15 écoles endommagées

Ramallah : l’armée israélienne kidnappe la députée palestinienne Khalida Jarrar

Khalida Jarrar, députée palestinienne et dirigeante du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) a été kidnappée à son domicile à Ramallah dans la nuit du jeudi 30 octobre par l’armée israélienne. Un important dispositif militaire a envahi les rues de Ramallah pour l’enlèvement de Khalida et d’Ali Jaradat, écrivain et ancien prisonnier politique.
Khalida avait été libérée en février après 20 mois de détention administrative.
Préalablement, elle avait été arrêtée en 2015 et également maintenue en détention administrative.
suite :
http://www.france-palestine.org/Ramallah-l-armee-israelienne-kidnappe-la-deputee-palestinienne-Khalida-Jarrar

A Oran, la police investit la Justice
Le 3 novembre, au Tribunal d’Oran, les forces anti émeute ont fait irruption dans la salle d’audience. Les magistrats grévistes ont été repoussés sans ménagement. Ils ont crié des slogans en faveur de l’indépendance de la Justice. Les magistrats sont sous le choc, tout comme les avocats et le personnel présent. « Ce qui s’est passé aujourd’hui est unique dans l’histoire de la Justice algérienne » a déclaré avec émotion l’un des plus anciens avocats du barreau d’Oran.
https://www.elwatan.com/edition/actualite/les-forces-antiemeute-ont-investi-la-cour-doran-les-magistrats-sous-le-choc-04-11-2019


1er novembre 2019 : Les Algériens se révoltent avec leur histoire, pas contre elle

« Grâce à ce liant qu’est l’histoire, le hirak n’est pas seulement un mouvement qui rassemble aujourd’hui toutes les générations, mais une osmose mystique entre les générations présentes et passées. La génération de novembre 2019 est une fécondation de la génération de Novembre 1954. »
https://www.elwatan.com/edition/contributions/1er-novembre-2019-les-algeriens-se-revoltent-avec-leur-histoire-pas-contre-elle-31-10-2019

Ancien président de l’APN (Armée populaire nationale), et ex-secrétaire général du FLN, Amar Sââdani fait l’objet d’une nouvelle procédure judiciaire menée par le doyen des juges du tribunal de Cheraga, près de Tipasa. Destinataire, au milieu du mois de septembre, d’une première convocation du juge, à laquelle il n’a pas répondu, puis d’une seconde restée aussi sans réponse, Amar Sââdani aurait bénéficié d’une importante concession agricole, inscrite au nom de son épouse, et a érigé, illégalement, des constructions sur la parcelle. Etant installé en France où il possède des résidences dans des quartiers huppés de la capitale, le couple Saadani a été convoqué comme témoin dans un premier temps, mais n’a pas répondu présent devant le tribunal. https://www.elwatan.com/a-la-une/il-na-pas-repondu-a-deux-convocations-de-la-justice-amar-saadani-eclabousse-par-une-nouvelle-affaire-22-10-2019

Une rue Marcel Bigeard inaugurée à Dreux
extrait d’une déclaration de para : « J’ai été son chauffeur, c’était un grand bonhomme ».( Ah bon ? (ndlr))
Veste bleue, cravate rouge et béret bien vissé sur la tête, Daniel Gouhier, taxi drouais dans le civil, est ému. « J’ai été le chauffeur de Marcel Bigeard en 1968, au 3e RPIMa, à Carcassonne. C’était un grand bonhomme, un meneur d’hommes. Pour les repas, il tenait à ce que ses hommes mangent la même chose que lui ».(Un véritable humaniste, en somme…(ndlr))
Venu de Paris, un autre para se souvient de l’avoir croisé pendant la guerre d’Algérie « C’était un mec sensationnel, un bon chef. Nous étions en période de guerre. J’ai vu des copains massacrés. Cela n’empêche pas que le général Bigeard a toujours respecté le droit de la guerre et les principes d’humanité. » (Qu’en pensent les Algériens ? ndlr)

36e mardi, des dizaines de milliers d’étudiants et de citoyens se sont regroupés ce mardi 29 octobre sur la place des martyrs avant d’entamer la marche vers le centre d’Alger.
La communauté estudiantine, soutenue par des milliers de manifestants, brandissant l’emblème national mais aussi l’imposant portrait de Ali la pointe, « héros de la bataille d’Alger », a exigé, tout au long de la marche pacifique le « départ de tous les symboles du régime » et « la libération des détenus d’opinion incarcérés arbitrairement ».
https://www.elwatan.com/edition/actualite/36e-mardi-marche-imposante-a-alger-29-10-2019

Le consulat de France à Alger suspend la délivrance des visas
Le centre VFS Global d’Alger est privé des accès internet indispensables à son fonctionnement, suite à « une décision unilatérale » de l’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE), « prise sans préavis et sans notification », selon un communiqué mis en ligne sur le site et la page Facebook du consulat général de France à Alger.
Par conséquent, le centre visa est à l’arrêt depuis hier matin. La même source affirme que face à cette situation, « le consulat général de France à Alger n’est lui-même plus en mesure d’instruire les demandes de visa. Aucune instruction n’étant possible, aucune décision ne peut être prise. Aucun visa ne peut être délivré ». Le consulat général regrette que la décision de l’ARPCE, qu’il n’entend pas d’ailleurs contester, « n’ait pas mieux pris en considération l’intérêt des particuliers et des entreprises pour qui l’obtention d’un visa est une chose particulièrement importante ».
https://www.elwatan.com/edition/actualite/le-consulat-de-france-a-alger-suspend-la-delivrance-des-visas-14-10-2019

La répression du Hirak s’accentue
Des dizaines d’interpellations, des matraquages, des tabassages, des rafles à l’aveugle, hommes, femmes et enfants, indistinctement : tel est le triste bilan de la 33e marche des étudiants du mardi 8 octobre en Algérie. Il semblerait que le « pouvoir » algérien (en réalité l’armée), ait décidé de frapper très fort afin de faire peur et soumettre les jeunes à sa volonté de perpétuer un régime que l’ensemble du peuple algérien refuse.
Source El Watan : https://www.elwatan.com/edition/actualite/chronique-dune-manif-violemment-reprimee-09-10-2019

Le mémorial des rapatriés d’Algérie inauguré à Aix-en Provence

Dix ans qu’ils attendaient cela. Le Conservatoire national de la Mémoire des Français d’Afrique du Nord a ouvert ses portes ce samedi 5 octobre. Un lieu qui raconte l’histoire de ces milliers de familles forcées de fuir l’Algérie au début des années 60.
Conservatoire national de la Mémoire des Français d’Afrique du Nord - 29 Avenue de Tübingen, 13100 Aix-en-Provence - Informations au 04 42 52 32 89 ou sur le site du CDHA

http://cdha.fr/5-octobre-prochain-levenement

Olivier Le Cour Grandmaison, politologue, enseignant, et ami de la 4ACG, publie un nouvel ouvrage, intitulé “Ennemis mortels”. Représentations de l’islam et politiques musulmanes en France à l’époque coloniale (éditions La Découverte).
Plusieurs séances de dédicaces sont prévues :
. jeudi 17 octobre 2019, dans le cadre de la Nuit des débats, à 19 heures à la librairie La Petite Egypte, 35 rue des Petits Carreaux, 75002, Paris.
. mercredi 23 octobre 2019 à 19 heures au Lieu-Dit, 6 rue du Sorbier, 75010, Paris, à l’invitation de la Société Louise Michel.
. samedi 26 octobre 2019 à 18 heures à la librairie Résistance, 4 villa Compoint, 75017, Paris.
. mercredi 6 novembre 2019 à 19 heures au Café Tata-Monique, 18 rue Laplace, 75005, Paris.
. vendredi 8 novembre 2019 à 18 heures 30, Université populaire de Givors, salle Rosa Parks, Maison du fleuve Rhône, Place de la Liberté, Givors, 69700.
. vendredi 6 décembre 2019 à 19 heures à la librairie L’Alinéa, 12 Traverse Jean Roque, 13500 Martigues.
. jeudi 12 décembre 2019 à 19 heures à l’Institut du Monde Arabe en présence de Rachida El-Azzouzi, journaliste à Mediapart, Christelle Taraud, historienne et professeure à Columbia University et New-York University (Paris) et Abdellali Hajjat, maître de conférences en sciences politiques.

Pour mieux comprendre la place singulière de l’islam aujourd’hui en France, cet ouvrage étudie les représentations de cette religion et des musulmans élaborées de la fin du XIXe siècle jusqu’à la guerre d’Algérie par les élites académiques, scientifiques, littéraires et politiques. S’appuyant sur des sources diverses, parfois ignorées ou négligées, Olivier Le Cour Grandmaison analyse la façon dont ces élites ont, pendant des décennies, conçu et diffusé un portrait pour le moins sombre des colonisés musulmans. Pendant qu’Ernest Renan, par exemple, soutient que l’islam « n’a été que nuisible », Guy de Maupassant se passionne pour la sexualité prétendument débridée et « contre nature » de ses adeptes. Conçues par des personnalités souvent célèbres, diffusées par des institutions prestigieuses, ces représentations sont rapidement incluses dans de multiples ouvrages de vulgarisation. Jugé rétif au progrès, le « musulman » est décrit comme un danger protéiforme et existentiel qui menace les bonnes mœurs, la sécurité sanitaire, celle des biens et des personnes, l’avenir de la nation et de la civilisation occidentale. Ces représentations éclairent également les « politiques musulmanes » mises en œuvre par la France. Enfin, comme le montre l’auteur, ce passé affecte toujours notre présent et alimente les obsessions islamophobes de beaucoup de nos contemporains.

En Algérie, le désarroi des familles de manifestants détenus
Une soixantaine de personnes sont en détention provisoire après avoir été arrêtées lors de manifestations. Les procès tardent à s’ouvrir et les proches tentent de s’organiser.
Par Zahra Chenaoui 4 octobre 2019
source et suite : https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/10/04/en-algerie-le-desarroi-des-familles-de-manifestants-detenus_6014189_3212.html

Troupes de montagne : une histoire coloniale
Il y a un peu plus d’un an, à Grenoble, les troupes de montagnes célébraient 130 ans d’existence [1]. Un encadrement militaire du parc Paul Mistral au profit des commémorations avait inauguré l’été 2018. Un millier de soldats défilait dans les rues, jusqu’à la place Verdun [2], lieu de la cérémonie. L’ampleur de l’évènement, étalé sur trois jours et sollicitant de grands moyens – tels qu’un énorme feu d’artifice - suscitait déjà l’étonnement. Au vu de ces dépenses fastueuses, il semble opportun de nommer les financeurs, privés comme publiques : la Ville de Grenoble, le département de l’Isère, la région Auvergne-Rhône Alpes, mais encore SAMSE, ou Nissan.
https://cric-grenoble.info/analyses/article/troupes-de-montagne-une-histoire-coloniale-1282

La désobéissance civile gagne peu à peu les esprits
La contestation populaire pour réclamer le changement du système prend une nouvelle tournure. Alors que les étudiants sont sortis hier massivement à Alger et dans d’autres villes du pays pour leur 31e marche, une nouvelle forme de contestation a été enclenchée à Béjaïa. A l’appel de partis et d’associations de la société civile signataires de la Convention de Béjaïa, qui a décidé, en août dernier, de la mise en place d’un plan d’intensification de la lutte pour le changement appelé à s’élargir au niveau national, une grève générale d’une journée touchant les administrations publiques, l’université et le secteur de la formation professionnelle a été lancée hier dans cette wilaya pour exprimer le refus du fait accompli de la présidentielle du 12 décembre prochain et la libération des détenus d’opinion.
https://www.elwatan.com/edito/la-desobeissance-civile-en-marche-25-09-2019

Le 20 septembre 2019
Plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont défilé à Alger pour rejeter le scrutin du 12 décembre

Le mouvement de contestation exclut toute élection d’un successeur à Abdelaziz Bouteflika sans un départ préalable du « système » au pouvoir depuis deux décennies.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/09/20/des-milliers-de-manifestants-defilent-a-alger-pour-rejeter-le-scrutin-du-12-decembre_6012466_3212.html


15/08/2019

Le Chinois Huawei a-t-il aidé le pouvoir algérien à surveiller ses opposants ?
Dans un article fleuve publié jeudi consacré à l’aide apportée par des experts de Huawei à des gouvernements africains, notamment la Zambie et l’Ouganda, pour surveiller les opposants, le Wall Street Journal (WSJ) évoque, incidemment, le rôle de la grande entreprise chinoise en Algérie
https://www.huffpostmaghreb.com/entry/le-chinois-huawei-aurait-aide-les-autorites-algeriennes-a-surveiller-les-opposants-wall-street-journal_mg_5d558268e4b056fafd087f25?utm_hp_ref=mg-algerie

1 septembre 2019
L’Organisation de l’Armée Secrète (OAS) : un terrorisme français anti-communiste et anti-musulmans

L’Organisation de l’Armée Secrète (OAS) est une organisation terroriste nationaliste. Fondée par des « ultras » de l’Algérie française en 1961 et dirigée par le général Raoul Salan, elle avait pour but de renverser la République et le général De Gaulle. Ses méthodes étaient exactement les mêmes que celles de l’armée française étant donné qu’elle cultivait le paradoxe d’utiliser le terrorisme pour « lutter contre le terrorisme ».

suite : https://agitationautonome.com/2019/09/01/lorganisation-de-larmee-secrete-oas-un-terrorisme-francais-anti-communiste-et-anti-musulmans/

Algérie : deux anciens premiers ministres dans la tourmente…
Hier, les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, ont encore été ramenés, dans des fourgons cellulaires, de la prison d’El Harrach, où ils sont en détention depuis plus d’un mois, au siège de la Cour suprême.
Poursuivis dans le cadre de l’affaire du tout puissant homme d’affaires Ahmed Mazouz (en détention), les deux anciens responsables ont comparu pour « octroi d’indus privilèges », « abus de fonction », « conflit d’intérêts », « corruption », « dilapidation de deniers publics » et « blanchiment d’argent », mais aussi pour « complicité de financement occulte de campagne électorale », une inculpation dirigée uniquement contre Abdelmalek Sellal. Après une longue audition, le magistrat instructeur a placé les deux ex-Premiers ministres sous mandat de dépôt.

24-07-2019
Remplacer le français par l’anglais dans les universités algériennes ?
Tayeb Bouzid, le ministre de l’enseignement supérieur, souhaite remplacer la langue française par la langue anglaise dans les universités algériennes. Le processus de substitution est déjà engagé.
Le responsable du secteur, décidé à mener à bien son dessein, a ordonné aux responsables, l’usage de l’arabe et de l’anglais dans les en-têtes de tous les documents officiels (diplômes, relevés de notes, affichages, courriers). Les réserves exprimées par les universitaires eux-mêmes quant à la faisabilité de la chose, et elles sont nombreuses, n’ont manifestement pas influencé les promoteurs du projet.
http://www.lexpressiondz.com/nationale/la-fausse-bonne-idee-de-tayeb-bouzid-318616

Notre correspondant à Gaza, Ziad Medouk, nous communique :
Une semaine après la démolition d’immeubles palestiniens à Jérusalem-Est par l’armée israélienne, cette même armée a réprimé sauvagement une manifestation à Gaza, assassinant un jeune homme de 23 ans et faisant 58 blessés, bilan provisoire. 9000 palestiniens s’étaient rassemblés pour la soixante-huitième semaine consécutive de la grande « Marche du Retour ». Comme à l’habitude, ils ont opposé la non-violence aux gaz lacrymogènes et aux tirs à balles réelles des israéliens. Pour combien de temps encore ?

« Ce n’est plus une colonisation israélienne, mais un seul État d’apartheid »
Lundi, soixante-dix habitations palestiniennes ont été détruites à l’Est de Jérusalem pour des raisons de “sécurité”, créant un dangereux précédent. Entretien avec Jeff Halper, activiste israélien et co-fondateur d’ICAHD, qui lutte depuis 20 ans contre les exactions d’Israël et soutient la solution à un État.
suite :
https://blogs.mediapart.fr/chloevalls/blog/250719/ce-nest-plus-une-colonisation-israelienne-mais-un-seul-etat-dapartheid

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.