Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Assemblée générale 2016 : les premières impressions… avant le compte-rendu (...)

Assemblée générale 2016 : les premières impressions… avant le compte-rendu général !

dimanche 13 mars 2016, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Sans assemblée générale annuelle, quelle connaissance aurions-nous les uns des autres ? Une AG, c’est un rite, un point de repère indispensable. Mais ce peut être davantage : une manière d’être ensemble, d’aller plus loin dans son engagement. C’est ce que nous avons constaté une fois de plus, cette année, à Blainville-sur-mer, où l’équipe normande de la 4acg nous avait préparé un bel accueil, chaleureux et très « professionnel » dans l’organisation et les moyens techniques. Merci à eux, et à leurs animateurs Madeleine et Jean-Marie Binet, tellement efficaces dans la discrétion et le sourire.

Accueillis par le Maire, par ailleurs enseignant universitaire et spécialiste de la 5e République (née, rappelons-le, de la guerre d’Algérie), nous avons pris connaissance, figure obligée, des rapports moral, financier et d’activités. Avant d’entrer dans le vif des sujets mis à l’ordre du jour : l’amitié franco-algérienne et le projet de charte de fraternisation, la situation de violences dans le monde et comment y remédier, et plus concrètement l’examen des projets pour lesquels notre association est sollicitée financièrement en 2016.

Quelques intervenants extérieurs sont venus enrichir nos débats. Des ateliers ont permis de débattre sur des thèmes touchant à nos objectifs : les voyages-échanges avec l’Algérie, comment incarner le « contre la guerre », les liens de la 4acg avec les associations algériennes et franco-algériennes, le développement des « projets », la situation sociale et politique en Algérie, l’avenir de l’association…

Un hommage particulier a été rendu au Général de Bollardière, seul général à s’être opposé frontalement à la torture. Le film d’André Gazut nous a retracé le parcours particulièrement atypique de cet homme, qui est passé d’une brillante carrière militaire à un pacifisme militant de tous les instants. Et chacun a pu exprimer ses attentes, ses impatiences et ses espoirs, parfois dans la vivacité, mais n’est-ce pas la marque de fabrique de la 4ACG ?

JPEG


Cliquer sur la photo pour l’agrandir

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.