Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > L’OAS ne désarme pas. Restons vigilants

L’OAS ne désarme pas. Restons vigilants

Date de publication dimanche 24 mars 2013

Deux épisodes récents nous prouvent qu’il ne faut pas baisser la garde. Les criminels continuent à s’auto-glorifier. Et inaugurer une plaque relatant un de leurs crimes passés n’est pas sans risque.

Le maire de Saint Seurin sur l’Isle en Gironde appartient aux spécimens de la nostalgie de l’Algérie française qui régulièrement tentent de ranimer la flamme de l’infamie en évoquant un passé qui ne les honore pas. Il a prévu le 26 mars de commémorer la fusillade de la rue d’Isly, incident déplorable résultat des mots d’ordre inconséquents de l’OAS. Il ose programmer un hommage à Salan, l’ex chef de la bande de criminels de « l’armée secrète » . Et pour couronner le tout il invite J.F.Colin qui fut un soldat renégat durant la guerre d’Algérie. Car celui-ci saisit maintenant toute les occasions pour remâcher une haine inépuisable contre tout ce qui a pu favoriser l’indépendance algérienne. On va savoir très vite si le préfet concerné tolère cette atteinte aux valeurs de la République.

Le 23 mars le correspondant régional 4ACG de la région Aquitaine a écrit au Préfet de la Gironde pour lui demander d’interdire cette commémoration

Le deuxième évenement est encourageant. Nous avons déjà évoqué l’assassinat par l’OAS, à Alencon, du fonctionnaire Alfred Locussol et de la volonté de lui rendre hommage. Deux fois des nostalgiques ont témoigné d’un grand courage en venant
nuitament détruire la plaque posée par la ville pour rappeler l’odieux attentat.

La municipalité a indiqué qu’elle restaurait la plaque et à exprimé sa détermination à ne pas laisser les vandales dicter leur loi : "On souhaite que le ou les gens qui ont fait ça comprennent que l’histoire est là, les faits sont là et que la pose de cette stèle est importante pour nous, pour la famille de Locussol, dit-on du côté de la municipalité. Si des personnes ne sont pas d’accord avec cette démarche, qu’elles aient au moins le courage de venir en discuter avec nous. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.