Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Une exposition et un livre.

Une exposition et un livre.

Date de publication jeudi 18 février 2010

C’est le titre de l’exposition sur l’immigration maghrébine qui se tient actuellement à La Cité nationale de l’histoire de l’immigration, jusqu’au 18 avril, à Paris.

La Cité nationale présente en permanence une exposition nationale consacrée à l’immigration. On peut y voir en particulier des documents et des films relatifs à tous les groupes d’immigrés, à différentes périodes. De nombreux objets personnels sont également exposés.

C’est dans ce cadre que se tient l’exposition sur l’immigration maghrébine.

Si apporter une aide matérielle peut contribuer à la réconciliation, développer les échanges culturels en est aussi un élément essentiel. C’est ce que montre aussi l’exposition qui suit.

L’exposition sur l’immigration maghrébine.

Sportifs, chanteurs, peintres, romanciers, hommes politiques, syndicalistes, acteurs ou poètes… Célèbres pour quelques-uns, méconnus pour la plupart : ils ont fait notre histoire. À travers la musique, le cinéma, la littérature, les arts plastiques, le théâtre, mais également la vie politique, cette rétrospective retracera un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France. Prenant en compte toutes les facettes de cette histoire, des orchestres judéo-musulmans encore actifs au début des années 1970, en passant par les mouvements d’indépendances jusqu’aux années 2000, cette exposition raconte la longue histoire de l’enracinement des Maghrébins de France. Une histoire entamée dès la moitié du XIXe siècle, une histoire qui s’écrit encore aujourd’hui.

Pour avoir des renseignements concernant le livre relatif à l’exposition, c’est ICI

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.